Bourse > Or > Or : L'once abandonne les 1.470 dollars mardi matin
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 159.40 -0.96 %
1 166.60Ouverture : 1 168.80+ Haut : 1 156.00+ Bas :
-0.62 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once abandonne les 1.470 dollars mardi matin

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après que les records de la fin de la semaine dernière aient été tenus jusqu'à hier, le prix du métal jaune repartait vers le bas ce matin. Au terme du premier fixing de ce vendredi sur le London Bullion Market, l'once de 31,10 grammes cotait 1.461,25 dollars (- 6,7 dollars par rapport au “fix” de lundi après-midi), et 1.011,11 euros (-5 euros).

Cependant, sur le marché “spot” cette nuit, l'once a dégringolé sous les 1.455 dollars. Elle se tient donc relativement bien à Londres, dont le 1er fixing est survenu en fin de matinée.

Rappelons que le record absolu du prix de l'once en dollars se situe, selon les cours de Londres, à 1.470,50 dollars et date de vendredi matin (8 avril).

Rien de neuf du côté du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, dont l'encours était toujours hier soir de 1.217,21 tonnes, comme tel est le cas depuis jeudi.

Le dernier rapport mensuel sur les métaux d'ABN Amro dresse un bilan trimestriel des prix du métal jaune : au T1 2011, le prix moyen de l'once n'était que de 1.386 dollars l'once, en hausse de 1,6% sur un an. Autant dire que cette performance est peu impressionnante. Les spécialistes soulignent que les positions spéculatives 'nettes longues' du marché dérivé Comex continuent de se réduire (- 8% entre fin 2010 et la fin du T1 2011),'soulignant ainsi le rôle-clé joué par la robuste demande physique et les marchés au comptant dans la hausse'. Et ce en dépit du tassement de 3% de l'encours des ETF aurifères sur la période.

Outre les tensions au Moyen-Orient, la fin proche du 2ème plan d'assouplissement quantitatif de la Fde (le 'QE II') est également pointée du doigt comme facteur haussier : 'alors que la Fed a essentiellement monétisé de la dette fédérale américaine, l'incertitude quant à la demande de bons du Trésor après la fin du QE II va croissant', ajoute ABN Amro. Le QE II devrait prendre fin en juin.

Enfin, prévoit ABN Amro, le cours moyen attendu en 2011 est de 1.459 dollars, puis de 1.428 dollars en 2012.

Chez MKS Finance, on relativise la hausse de l'argent, l'once de métal blanc cotant 41,17 dollars ce midi à Londres, soit un nouveau record de plus de 30 ans. Certes, en termes nominaux, les prix se rapprochent des 50 dollars touchés au début des années 80 quand le “corner” des frères Hunt avait asséché le marché. Mais “en données ajustées de l'inflation, un prix de 50 dollars l'once en 1980 correspondrait à environ 100 dollars aujourd'hui”, calcule le fondeur et négociant d'or helvétique.

Cet argument plaiderait plutôt pour une poursuite de la hausse du métal blanc, que l'or a souvent semblé suivre ces derniers mois. Mais d'un autre côté, le ratio or/argent, qui était de 70 (onces du second par once du premier) au début de l'année 2010, est tombé à 36 à ce jour, “son plus bas niveau depuis 28 ans”. “Peut-être la prochaine bulle ?”, s'interroge MKS.

Bref, “nous ne serions pas surpris qu'une correction intervienne très prochainement. Toutefois, l'or semble bien soutenu par la faiblesse actuelle du dollar”, tempéraient-ils.

Chez ScotiaMocatta, les analystes techniques n'étaient pas de cet avis. Ils relevaient hier soir le nouveau record absolu de l'once atteint hier sur le marché “spot” (au comptant) à 1.476,47 dollars. Mais ce niveau n'a pu être tenu et “le métal a cédé [hier lundi] la majorité des gains de vendredi”. Un support est identifié à 1.447 dollars, le niveau-clé étant de 1.429 dollars. “Tant que les 1.429 tiendront, nous pensons que le marché devrait s'avancer jusqu'à 1.500 dollars”, pronostiquent les spécialistes.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...