Bourse > Or > Or : L'once à moins de 5 euros de son record absolu
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 174.80 +0.61 %
1 167.70Ouverture : 1 174.80+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.61 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once à moins de 5 euros de son record absolu

tradingsat

(CercleFinance.com) - Perturbés par les mouvements de changes, les prix de l'or affichent des variations inverses en dollars et en euros. Dans cette dernière devise, le record de tous les temps se rapproche cependant, signe de l'inquiétude suscitée par les risques souverains européens. Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de Londres, l'once cotait 1.525 dollars (- 4,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) mais surtout 1.082,1 euros (+ 12,4 euros).

S'il est encore relativement éloigné en dollars, le record londonien du prix de l'or en euros (1.086,84 euros, le 25 mai dernier) se rapproche à bonne vitesse. Pour mémoire, le fixing d'hier matin se situait à 1.060,55 euros.

Le contexte macroéconomique est effectivement sombre. On a appris hier que l'indice manufacturier “Empire State” de New-York avait reculé le mois dernier, alors qu'il n'était attendu qu'en très légère décélération.

De plus, le défaut de paiement menace la Grèce. 'La situation en Grèce devrait rester dans toutes les têtes', note de son côté un trader. Le risque grec a d'ailleurs fait monter différentes valeurs refuge, comme le franc suisse et aussi l'or.

'Après ceux de l'automne 2008 et du printemps 2010, la prochaine vague acheteuse d'or serait-elle en train de se mettre en place ?', se demandait le fondeur-affineur allemand Heraeus dans son dernier commentaire. 'Pour l'instant, les investisseurs restent l'arme au pied'. Le groupe de Hanau cite non seulement la Grèce, “virtuellement en défaut de paiement”, mais aussi le ralentissement économique en Occident et dans certains pays émergents.

'Pour les investisseurs allemands, tout cela pourrait très bien signifier que le retour de l'effervescence acheteuse n'est qu'une question de temps', écrit-il. Il s'agirait le cas échéant de la 3ème grande vague d'achats, après celle causée fin 2008 à la suite de la faillite de Lehman, puis celle du printemps 2010 et les premières craintes souveraines en Europe.

Bien que ses capacités de production de lingots et de pièces et ses stocks aient été augmentés, Heraeus craint que des délais de livraison ne se profilent à l'horizon, ce qui n'est toutefois pas le cas actuellement.

Du côté de l'encours du premier des ETF aurifères, le SPDR Gold Shares américain, toujours rien à signaler, les 1.200,05 tonnes se maintenant comme tel est le cas depuis le 13 juin.

D'un point de vue technique, les spécialistes de ScotiaMocatta réaffirmaient leur opinion haussière sur l'or à court terme, “tant que tiendra le pivot des 1.505 dollars”. Des résistances sont identifiées à 1.534, 1.553, 1.577 puis 1.599 dollars. Dans l'autre sens, un support se situe à 1.512. “Les mouvements latéraux que le prix de l'or décrit actuellement devraient se dénouer par une hausse”, estiment-ils.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...