Bourse > Or > Or : Correction modérée malgré un regain d'optimisme
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 175.10 +0.32 %
1 172.30Ouverture : 1 177.30+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.24 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : Correction modérée malgré un regain d'optimisme

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'atténuation des risques souverains dont témoignent les hausses des marchés d'actions n'a engendré qu'une correction bien modeste du prix de l'once d'or. Au terme du premier fixing de la journée du marché de référence de Londres, l'once cotait 1.588 dollars (- 13 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.131,1 euros (- 14,2 euros). Sur le marché spot à cette heure, les 1.599 dollars viennent d'ailleurs touchés.

De part et d'autre de l'Atlantique, la crainte de risque souverain s'est nettement atténuée hier, ce qui est a priori défavorable aux valeurs refuge dont l'or fait partie.

“Les responsables européens semblent avoir mis de côté leurs contraintes politiques domestiques pour privilégier, enfin, la stabilité de la zone euro”, écrit ce matin Aurel BGC à propos du projet d'accord conclu hier au Conseil européen à propos de la Grèce.

Comme le rappelle la banque Pictet & Cie, le projet “prévoit l'allongement des maturités de la dette grecque de 7,5 ans à au moins 15 ans. Les taux d'intérêt des nouveaux prêts de la part du FESF (fonds européen de stabilité financière) seront d'environ 3,5%. Concernant le secteur privé, 3 options restent envisageables : un rachat de dettes, un refinancement des dettes ou un système de 'swaps'”, indiquent-ils.

De plus aux Etats-Unis, la perspective d'un défaut de l'Etat fédéral s'éloigne : “un aboutissement pourrait avoir lieu dès aujourd'hui puisque Barack Obama a donné cette date comme ultimatum aux élus pour trouver un compromis', commente Barclays Bourse.

L'encours du principal ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain, continue d'ailleurs de redescendre après avoir culminé à 1.249,34 tonnes le 18 juillet dernier. Il a encore baissé de 3,33 tonnes hier soir pour revenir à 1.242,68 tonnes. Cet indicateur est parfois utilisé pour jauger de l'appétit des investisseurs pour le métal précieux.

Malgré tout, c'est une correction “ténue” que l'or a enregistré suite à ces nouvelles, commente un spécialiste. D'ailleurs, à cette heure sur le marché au comptant, l'once vient de toucher les 1.599 dollars.

Notons que le jugement de Pictet sur le plan européen est effectivement rude à moyen terme : “que penser du plan de sauvetage [européen] mis en place? Les pertes seront inévitables et le problème est à notre avis déplacé dans le temps comme cela semble être le cas dans les mentalités actuelles de nos politiciens”.

Triland Metals se demande en outre si l'hésitation des prix du métal jaune autour des 1.600 dollars ne serait pas dûe aux 24.000 options sur l'or qui, sur le marché dérivé américain COMEX, viennent à expiration mardi prochain.

Car malgré tout, “le marché de l'or reste à une dizaine de dollars de son record historique et les acheteurs sont toujours désireux de renforcer leurs positions”, souligne le courtier en métaux de Mitsubishi.

D'un point de vue technique, les analystes ScotiaMocatta relèvent la clôture de l'once, hier, en baisse sous le seuil psychologique des 1.600 dollars. “Le récent est vulnérable à une correction temporaire”, avertissement-ils. Tant que le support des 1.577 n'est pas brisé en clôture, “la tendance de moyen terme demeure haussière”. La prochaine résistance est identifiée à 1.610 dollars.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...