Bourse > Or > Or : Consolidation, l'once teste les 1.710 dollars.
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 175.10 +0.32 %
1 172.30Ouverture : 1 177.30+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.24 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : Consolidation, l'once teste les 1.710 dollars.

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'or connaissaissait un net mouvement de recul vendredi matin, sur fond d'un moindre optimisme quant à la croissance mondiale. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,10 grammes de métal fin cotait 1.715,5 dollars (- 32,5 dollars rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.295,2 euros (- 19 euros).

Hier, la BCE et la Banque d'Angleterre ont grosso modo fait ce que le marché attendait d'elles. Les taux ont été maintenus, et la Banque d'Angleterre a étendu de 50 milliards de sterlings son plan d'assouplissement quantitatif. A la BCE, Mario Draghi a évoqué des signes de stabilisation de la conjoncture européenne, quoique sur de bas niveaux d'activité.

Mais c'est finalement le dossier grec, et ses accords - ou demi-accords - qui alimente l'incertitude. 'Les dirigeants grecs se sont engagés verbalement à faire adopter des mesures d'austérité, mais les responsables de la zone euro ne semblent pas convaincus et veulent obtenir des engagements noir sur blanc', explique Chris Weston, chez IG Markets.

L'or, qui est devenu nettement plus volatil ces derniers mois qu'il ne l'était pas le passé, a aussi gagné récemment une certaine corrélation avec les actifs à risques, comme les actions.

Pourtant hier, “le CME Group a coupé les marges sur les contrats or et argent, provoquant une hausse temporaire des cours”. L'an dernier, la place de négoce de produits dérivés américains avait sensiblement relevé le niveau des appels de marges, qui déterminent le coût d'opportunité de la détention d'une position dérivée sur l'or par les investisseurs. A priori, une telle nouvelle est plutôt favorable à la prise de risques sur le métal jaune.

Chez Triland Metals, on souligne cependant “l'incroyable début d'année des prix des métaux”, qui en toute logique devrait appeler une consolidation à un moment ou à un autre.

Par ailleurs, c'est une première depuis le 2 février : après une bonne semaine de stabilité, hier soir, l'encours de l'ETF aurifère américain, le SPDR Gold Shares, a repris sa marche en avant en croissant de 1,2 tonne à 1.278,34 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que le cours de l'once sur le marché au comptant continue de suivre le canal haussier institué depuis le point bas de 1.523 dollars touché en décembre. Les niveaux de 1.722, 1.769 et 1.799 sont à surveiller pour la suite. “Nous ne nous attendrions au retour de la pression baissière qu'en cas de cassure des 1.710 dollars”, indiquent-ils.

Prudence : les 1.711 dollars viennent d'être atteints sur le marché au comptant.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...