Bourse > Or > Or : Au seuil des 1.700 dollars avant la bce.
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 212.80 +1.92 %
1 195.70Ouverture : 1 213.30+ Haut : 1 187.70+ Bas :
+1.43 %Perf Ouverture : 1 213.30Clôture veille : 0Volume :

Or : Au seuil des 1.700 dollars avant la bce.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le prix de l'once d'or fin se maintenait à une dizaine d'euros de son record de tous les temps à la veille de l'intervention de la Banque centrale européenne (BCE). En dollars, le sommet historique est cependant nettement plus lointain. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once d'or cotait 1.689,50 dollars (- 7,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.349,2 euros (- 0,3 euro).

Hier après-midi, un prix de 1.697 dollars a été atteint.

L'euro, le pétrole et les marchés d'actions étaient globalement orientés en baisse avant une réunion cruciale de la BCE, demain midi. Après que son président Mario Draghi ait annoncé au creux de l'été d'éventuelles actions non conventionnelles, les investisseurs s'attendent maintenant à des clarifications sur leurs modalités et leur calendrier. Voilà encore quelques jours, l'opinion majoritaire plaidait en faveur d'une clarification dès le comité de politique de monétaire prévu demain.

Mais à mesure que l'échéance s'approche, le doute revient : “les investisseurs attendent beaucoup de la réunion des banquiers centraux et fondent tous leurs espoirs sur de nouvelles mesures monétaires qui pourraient être prises pour affaiblir la crise européenne. Cependant, il y a un risque de déception à prendre en compte et l'euro pourrait subir une correction à la suite du meeting”, préviennent d'ailleurs les spécialistes de Saxo Banque.

On notera cependant qu'exprimé en euros, l'once d'or a atteint hier son record de l'année (à 1.349,5 euros, 43,4 euros le gramme environ), niveau qui reste proche aujourd'hui. Notons aussi qu'à ce prix, l'once d'or en monnaie unique européenne se situe à une dizaine d'euros de son record absolu de 1.359,4 euros, soit 43,7 euros le gramme environ, atteint le 9 septembre 2011. En revanche, en billets verts, le record absolu est situé plus de 200 dollars au-dessus du niveau actuel.

Bref, si les autres classes d'actifs semblent maintenant douter des actions non conventionnelles de la BCE, qui devraient dégrader son bilan et donc sa valeur relative, il semble que ce ne soit pas le cas de l'or. Sa valeur ne monte pas tant contre le dollar, puisque la Fed pourrait elle aussi lancer un “QE 3”, que contre les actifs dotés d'une valeur intrinsèque, comme l'or, de surcroît ancien métal de référence monétaire. Le prochain comité de politique monétaire de la Fed, le FOMC, est attendu les 12 et 13 septembre.

Sur le marché de produits dérivés Comex, les positions longues pariant sur une hausse des cours ont sensiblement augmenté ces derniers jours. (+ 40.000 lots en deux semaines), chaque “lot” équivalent à 100 onces d'or. Soit l'équivalent de 4 millions d'onces, ou 124,4 tonnes de métal.

Triland Metals, le courtier en métaux de Mitsubishi, reste sceptique : “la fièvre du 'QE 3' est toujours à l'oeuvre, et des indicateurs techniques favorablement orientés poussent à la roue”, sans oublier la décision à venir de la BCE, indiquent les opérateurs londoniens.

“Si la BCE n'annonce pas ce qui est attendu d'elle cette semaine, les investisseurs long mécontents seront légion”, avertit Triland, qui termine son commentaire par la citation suivante : “ceux qui n'apprennent pas les leçons de l'histoire sont condamnés à les répéter”. La citation, sous une forme proche de celle-ci, est généralement attribuée au philosophe hispano-américain George Santayana.

Plus fondamentalement, hier après-midi, le bureau d'études GFMS, qui travaille notamment pour le Conseil mondial de l'or, a publié le résultat de son enquête périodique sur l'or. GFMS s'attend à ce que le prix de l'once dépasse les 1.800 dollars d'ici la fin de l'année.

Son président Philip Klapwijk estime très probable que les plus bas annuels soient déjà passés. Les situations économiques, budgétaires et fiscales de l'Union européenne comme des Etats-Unis semblent plaider en ce sens. Une détente des conditions monétaires est globalement anticipée de la part de la Fed et de la BCE, et même de celle de la Chine, ajoute GFMS, où la croissance ralentit. Or les politiques monétaires jouent un rôle central dans la formation des prix de l'or, ajoute-t-il.

Seon GFMS, la demande d'or à des fins d'investissement devrait atteindre 970 tonnes au 2nd semestre, soit l'équivalent de 53 milliards de dollars, deux chiffres qui constitueraient des records.

A titre de comparaison, cette portion de la demande était de 709,4 tonnes au 1er semestre 2012 (- 2,8% sur un an), et de 960 tonnes au 2nd semestre 2011.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent “la force de la tendance” haussière actuelle du prix du métal jaune. Prochaine résistance à 1.700 dollars, le support le plus proche se situant maintenant sur la moyenne mobile à 200 jours, à 1.642.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...