Bourse > Or > Or : les 1.400 dollars décidément difficiles à tenir
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 169.80 +0.18 %
1 167.70Ouverture : 1 177.80+ Haut : 1 169.10+ Bas :
+0.18 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : les 1.400 dollars décidément difficiles à tenir

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bien tenté, mais c'est manqué : si à Londres le cours du métal jaune avait repris la barre symbolique des 1.400 dollars hier matin pour la première fois depuis le 29 août, il l'a reperdue dans l'après-midi, et ne l'a pas reprise ce matin. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or cotait 1.391,75 dollars (+ 1,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.054,6 euros (- 0,4 euro).

Comme le rappelle Saxo Banque, “le métal jaune est pénalisé par les anticipations d'une réduction imminente du QE3. En effet, les dernières données macro-économiques laissent à penser que la Fed pourrait revoir sa politique dès le mois de septembre”. Ce qui semble l'emporter sur le risque géopolitique que constitue une éventuelle intervention militaire occidentale contre le régime de Damas, en Syrie.

Les spécialistes Matières premières de Commerzbank expliquent ce mouvement de baisse par la fermeté relative du dollar. Mais ce n'est pas la seule raison : les taux d'intérêt de long terme se tendent un peu partout, notamment aux Etats-Unis où le T-Bond à 10 ans se rapproche toujours plus près des 3%, quand en France le produit équivalent a dépassé les 2,6% ce matin, à comparer avec 2% au début du mois de juin.

L'or, qui ne procure aucun rendement, est généralement pénalisé lorsque se creuse l'écart entre son rapport (0%, donc) et celui des produits de taux réputés sûrs et liquides, comme les fonds d'Etat précités.

'Commerz', qui n'avait trouvé aucune justification fondamentale à la récente reprise de l'once, n'est donc pas étonné de la correction actuelle. De plus, les primes indiquent que la demande physique se montre moins vigoureuse depuis la hausse estivale des cours.

Enfin, la perspective de la réunion de la BCE, dont le communiqué de presse est imminent, incite aussi à la prudence.

Rien à signaler du côté de l'ETF aurifère américain, le premier au monde par sa masse, qui était stable hier soir à 919,2 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta restent haussiers court terme tant que les 1.348 dollars seront tenus. Le support prochain est identifié à 1.373 dollars, quand les résistances à déborder pour que la hausse ne se confirme sont situés à 1.447 et 1.463.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...