Bourse > Or > Or : l'once tourne toujours autour des 1.250 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 159.40 -0.96 %
1 166.60Ouverture : 1 168.80+ Haut : 1 156.00+ Bas :
-0.62 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once tourne toujours autour des 1.250 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après bien des chutes, l'once d'or connaît un début de mois de juillet plutôt tranquille et semble tenter de se stabiliser autour de 1.250 dollars. Au terme du premier fixing de ce jour à Londres, l'once d'or fin cotait 1.252,25 dollars (- 3,25 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 977 euros (- 0,7 euro).

La dégradation de la note de la dette souveraine italienne par Standard & Poor's et un nouveau chiffre décevant en provenance de Chine se conjuguent avec la réduction de ses prévisions de croissance mondiale par le FMI pour former l'essentiel des mauvaises nouvelles du jour.

L'or ne semble guère en profiter mais comme l'indiquent les analystes de Commerzbank, on peut aussi comparer la relative stabilité des cours de l'or avec des nouvelles a priori négatives : ainsi, le dollar a continué de s'apprécier contre l'euro, son principal concurrent, en passant hier soir et cette nuit sous la barre des 1,28 dollar. Libellé principalement en billets verts, le prix de l'or tend mécaniquement à pointer vers le bas dans une telle situation. Ce qui n'est pas le cas.

Les analystes Matières premières de Commerzbank soulignent aussi le léger cafouillage survenu hier à la BCE : un membre du directoire, Jörg Asmussen, a selon les agences de presse laissé entendre que “l'évolution prévisible des taux d'intérêt de la BCE porterait sur un horizon de plus d'un an.” Puis la BCE a corrigé et indiqué que “Jörg Asmussen n'avait pas eu l'intention de donner une quelconque indication sur la durée précise durant laquelle les taux resteront bas”, rapporte un intervenant.

“Le marché a interprété ces propos en estimant que la BCE pourrait maintenir ses taux très bas pendant plus d'un an, même après le communiqué officiel de la banque centrale tentant de relativiser les propos d'Asmussen', expliquent les analystes de Commerzbank.

Le prix de l'once se montre également résistant à une nouvelle baisse marquée de l'encours des ETF aurifères : le premier d'entre eux, le SPDR Gold Shares américain, a reculé de plus de sept tonnes entre lundi et mardi soir à 939,7 tonnes. Rappelons qu'il avait culminé à plus de 1.353 tonnes en décembre dernier.

“Les investisseurs attendent les minutes du FOMC, discours dans lequel Ben Bernanke devrait préciser sa politique de réduction d'achats d'obligations si l'économie continue de s'améliorer. Toutefois, attention au ralentissement qui pourrait peser à terme sur les Etats-Unis aussi, ainsi qu'à la récession en Europe, qui pourraient permettre à la baisse de l'or de s'estompe”, indiquent les analystes de RTFX.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent la faible amplitude des cours ces sept dernières séances. Il est cependant trop tôt pour redevenir haussiers, estiment-ils. Support à 1.208,6 dollars, résistance à 1.267,7 dollars.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...