Bourse > Or > Or : l'once teste les 1.200 dollars après la Fed
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 159.40 -0.96 %
1 166.60Ouverture : 1 168.80+ Haut : 1 156.00+ Bas :
-0.62 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once teste les 1.200 dollars après la Fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les décisions annoncées hier par la Fed ont pesé lourdement sur le cours de l'or ce matin, au point que sur le marché au comptant les 1.199 dollars ont été touchés ce matin. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.205,25 dollars (- 25,25 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 881,2 euros (- 13,1 euros). Soit non loin de ses plus bas de l'année dans le premier cas, et un nouveau plancher dans le second.

Hier, la Fed a annoncé qu'elle commencerait à réduire en janvier 2014, de 85 à 75 milliards de dollars par mois, le montant qu'elle consacre aux rachats d'actifs obligataires dans le cadre de son programme surnommé QE 3.

Si après cette décision le dollar a monté, et les actions aussi, les matières premières sont globalement restées insensibles. A l'exception de l'or qui vient repartir en direction de ses plus bas niveaux de l'année.

Une telle décision, qui présage d'une moindre dégradation du bilan de la Fed que tel n'est actuellement le cas, pèse mécaniquement sur l'or.

Commerzbank estime que l'or a surtout dérapé alors que la Fed a annoncé que finalement, le taux de chômage de 6,5% ne constituerait pas la limite à partir de laquelle les taux d'intérêts directeurs (0-0,25% actuellement) seraient relevés. Ce taux est de 7% actuellement.

C'est un élément nouveau qui présage donc de faibles taux pendant plus longtemps encore. Société Générale estime d'ailleurs que la Fed ne pourrait relever ses taux courts qu'à partir du 1er semestre 2016.

Selon Commerzbank, le dérapage de l'or est exagéré. 'Le fait que le loyer de l'argent restera extrêmement bas pendant plus longtemps que prévu aurait dû jouer pour l'or, pas contre lui', rappellent les spécialistes, puisque le différentiel de rendement entre l'or (0%) et les produits de taux pourrait donc demeurer bas plus longtemps.

Au lieu de cela, l'or qui n'avait pas profité du QE 3, rappelle Commerzbank, a pâti de l'annonce de sa réduction.

Mais du côté des ETF aurifères, les liquidations se poursuivent inexorablement. L'encours de lingots formant la contrepartie du SPDR Gold Shares américain a encore perdu plus de quatre tonnes hier soit, à 812,6 tonnes. Rappelons qu'il avait terminé l'année 2012 à 1.350,8 tonnes, soit pratiquement son plus haut niveau absolu.

Chez Triland Metals à Londres, les courtiers se demandent si les décaissements d'or des ETF ne traduisent pas le passage de 'mains faibles' à des 'mains fortes'.

Reste que d'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estimaient hier soir qu'une cassure du support des 1.210 dollars devrait engendrer une accélération de la tendance baissière. Rappelons que le point bas annuel du métal se situe vers 1.180 dollars.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...