Bourse > Or > Or : l'once reprend les 1.580 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 237.60 -0.02 %
1 240.70Ouverture : 1 241.20+ Haut : 1 234.80+ Bas :
-0.25 %Perf Ouverture : 1 243.90Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once reprend les 1.580 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'or est parvenu à reprendre la barre symbolique des 1.580 dollars ce matin à Londres, pour la première fois depuis le 2 avril. Au terme du premier fixing du jour sur le marché londonien, l'once cotait 1.581,5 dollars (+ 4,25 dollars par rapport au précédent fixing d'hier après-midi), ainsi que 1.207,2 euros (- 1,4 euro).

Chez Citibank, on attribue la récente reprise du cours de l'or 'à des spéculations selon lesquelles les banquiers centraux des principales économies de la planète vont (à l'instar de la Banque du Japon, ndlr) vont prendre de nouvelles mesures, soutenant ainsi la demande de métaux précieux comme réserve de valeur'.

Le son de cloche est moins élogieux chez le raffineur sud-africain Rand Refinery, qui frappe notamment les Krugerrands et attribue la hausse à la dépréciation relative du dollar, qui a cédé près de 2% de sa valeur contre l'euro en une semaine, ainsi qu'à la couverture de positions vendeuses ('short') sur le grand marché de produits dérivés américain Comex.

En outre, après Société Générale et Crédit Suisse la semaine dernière, c'est au tour de la banque d'affaires Goldman Sachs d'afficher une opinion fortement baissière sur l'or. Les principaux arguments des analystes sont les suivants : malgré le choc causé par les récents évènements à Chypre et les créations de postes très décevantes de l'économie américaine en mars, le prix de l'or a grand peine à se redresser alors que la demande pour les emprunts d'Etat US, produits refuge, connait une nette accélération. L'or tend donc à perdre rapidement son statut d'achat de conviction, ce dont témoigne aussi l'érosion des encours d'ETF.

En outre, l'onde de choc de la crise chypriote comme la portée du chiffre US décevant de mars s'annonce limitée, un rebond économique étant toujours attendu au second semestre, selon eux. En fin d'année, l'once devrait donc tomber à 1.450 dollars, prévoit désormais Goldman Sachs, puis 1.270 dollars fin 2014.

Il s'agit d'une tendance générale : Rand rapporte que mardi, Deutsche Bank a ramené son objectif de cours pour l'or en 2013 à 1.637 dollars (- 12% par rapport à la précédente estimation), et qu'UBS a fait de même.

Du côté du premier des ETF aurifères au monde, le SPDR Gold Shares, les décaissements ont repris : en baisse de 5 tonnes hier à 1.200,37 tonnes, l'encours de lingots formant la contrepartie du produit depuis le 16 juin 2011.

Notons cependant que du côté de l'US Mint, l'atelier monétaire fédéral américain qui produit notamment les Gold Eagles, 43.500 onces de pièces d'or ont déjà été vendues depuis le début du mois d'avril 2013, à comparer avec des ventes de 20.000 onces durant tout le mois d'avril 2012.

Rappelons que durant le premier trimestre 2013, l'US Mint a vendu 292.500 onces de pièces d'or, soit 39% de plus que les 210.500 onces écoulées au 1er trimestre 2012. Les ventes de l'US Mint constituent l'un des indicateurs de la demande physique de métal jaune.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment qu'une tendance haussière gagne en vigueur des derniers jours, mais qu'elle s'inscrit toujours dans le cadre d'un courant baissier. Des résistances sont identifiées à 1.598, puis à 1.617 dollars.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...