Bourse > Or > Or : l'once reprend les 1.400 dollars à Londres
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 175.10 +0.32 %
1 172.30Ouverture : 1 177.30+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.24 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once reprend les 1.400 dollars à Londres

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pour la première fois depuis le 29 août, le cours du métal jaune a repris, outre-Manche, la barre symbolique des 1.400 dollars. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or cotait 1.403,75 dollars (+ 4,25 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.065,6 euros (+ 1,4 euro).

Une fois de plus, les derniers développements de la crise syrienne sont suivis de près par les opérateurs. ”Le dossier syrien continue d'alimenter la chronique”, résument les analystes de Saxo Banque. “Le métal jaune profite des craintes d'une intervention militaire en Syrie et surtout des risques qu'elle comporte pour reprendre de la hauteur”.

En effet, après que la Chambre des communes du parlement britannique se soit prononcée contre une intervention de l'armée britannique en Syrie, l'affaire est maintenant entre les mains des Congressmen américains. C'est cet après-midi que la commission des affaires étrangères du Sénat, la chambre haute américaine, se prononcera par un vote sur l'emploi de la force contre la Syrie, sachant que l'engagement de troupes au sol est explicitement exclu par la résolution.

En outre, un débat sur ce même sujet aura lieu à l'Assemblée nationale en France, un des pays les plus en pointe pour “punir” le régime de Bachar el-Assad. Il ne sera pas suivi d'un vote, selon la répartition des pouvoirs prévue par la constitution hexagonale, dans laquelle la décision présidentielle prime.

Au-delà des facteurs géopolitiques, on notera que le regain de tension du prix de l'or en dollars se produit alors même que le billet vert s'est redressé contre l'euro ces dernières séances. Les perspectives de l'économie américaines continuent en effet de s'améliorer.

De plus, le taux rémunérant l'emprunt d'Etat fédéral américain (le 'T-Bond') à 10 ans est toujours perché à 2,9% ce matin, un niveau relativement élevé qui habituellement dessert le métal jaune. En effet, l'or ne procurant aucun rendement, l'élargissement de l'écart entre sa rémunération (0%) et celle des produits à taux fixe tend habituellement à peser sur son cours.

Signalons cependant que pour la première fois depuis le 21 août, l'encours de métal formant la contrepartie de l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares a baissé hier soir : à 919,2 tonnes, il recule de 1,8 tonnes par rapport à la veille.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta notent la reprise du prix de l'once intervenue hier sur le marché au comptant, avec une clôture à 1.413 dollars. Les prochaines résistances que l'once devra enlever se situent à 1.447 et 1.463 dollars, le support se situant à l'inverse à 1.373 dollars. 'Nous sommes haussiers court terme sur l'or tant que l'ancienne résistance située à 1.348 tiendra en tant que support', estiment les spécialistes.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...