Bourse > Or > Or : l'once reperd du terrain mercredi midi
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 219.00 +0.74 %
1 219.00Ouverture : 1 219.00+ Haut : 1 219.00+ Bas :
0.00 %Perf Ouverture : 1 219.00Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once reperd du terrain mercredi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ni un certain regain de craintes concernant le blocage budgétaire américain, ni la perspective de la nomination d'une “colombe” à la tête de la Fed ne parviennent à soutenir l'or ce matin. Et ce malgré une pointe dans la zone des 1.330 dollars hier après-midi. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de métal jaune cotait 1.309,5 dollars (- 20 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 968,3 euros (- 10 euros).

En effet, le blocage budgétaire qui persiste aux Etats-Unis a induit un certain stress sur les marchés financiers hier. En l'absence de relèvement du plafond de la dette fédérale, les Etats-Unis risquent de faire défaut sur le paiement de leurs prochaines échéances de dette, un risque lourd de conséquence.

Ainsi, l'indice VIX qui mesure la volatilité des options sur les actions américaines de l'indice S&P 500, dit 'l'indice de la peur', est reparti vers la barre des 20 points, qui n'avait plus été touchée depuis la fin du mois de juin.

Sur les marchés monétaires, la tension a été plus brutale encore avec l'envolée jusqu'à 0,3% des rendements des notes de trésorerie fédérale à un mois, dit T-Bills. Du jamais vu depuis 2008.

'L'émission de 30 milliards de dollars de T-Bills à un mois s'est faite à un taux de 0,35%, contre 0,12% la semaine dernière, et le ratio de demande sur offre est tombé à 2,75 seulement (ratio au plus bas depuis mars 2009)', explique Aurel BGC, ce qui donne la mesure de la poussée de fièvre des opérateurs.

Mais le cours de l'or ne profite pas de ces tensions. Pas plus d'ailleurs que de la perspective de la fin prochaine du règne de Ben Bernanke à la tête de la Fed. C'est Janet Yellen, l'une des favorites et déjà vice-présidente de la banque centrale américaine, qui devrait être nommée à la place de M. Bernanke par Barack Obama.

La confirmation de cette nomination, dont la date d'effet serait le 1er février 2014, ne devrait pas poser de difficulté au Congrès. La réputation de “colombe” de Mme Yellen laisse augurer d'une poursuite de la politique accommodante de la par de la Fed, notamment en matière de réduction des rachats d'actifs des QE.

En outre, l'encours de lingots adossé à l'ETF aurifère américain, le SPDR Gold Shares, continue de baisser : il est revenu hier soir à 898,2 tonnes (- 1,8 tonne par rapport à la veille), son nouveau plus bas annuel.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta conseillent dans leur dernier commentaire disponible de surveiller le support majeur identifié à 1.273, et la résistance à 1.375.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...