Bourse > Or > Or : l'once réagit peu aux annonces de la BCE
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 174.00 -0.14 %
1 181.80Ouverture : 1 186.70+ Haut : 1 157.00+ Bas :
-0.66 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once réagit peu aux annonces de la BCE

tradingsat

(CercleFinance.com) - Si la BCE a répondu aux attentes des opérateurs et soutenu le cours des actions, elle laisse l'or sans grande réaction. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or fin cotait 1.254 dollars (+ 1,5 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 920 euros (- 2,3 euros).

Hier, et comme prévu, la BCE a abaissé hier ses trois taux directeurs, et le taux de refinancement recule encore de 0,25 à 0,15%. Déjà nul, celui rémunérant les liquidités que les banques commerciales laissent en dépôt auprès de la banque centrale est - c'est une première - passé en territoire négatif.

Son président Mario Draghi a annoncé que l'établissement de Francfort va cesser de 'stériliser' les rachats d'actifs opérés dans le cadre du programme pour les marchés de titres (SMP, selon l'acronyme anglais).Le SMP correspondait aux actifs obligataires publics rachetés par la BCE au plus fort de la crise de la zone euro. L'encours actuel du SMP est de l'ordre de 164 milliards d'euros. La fin de la stérilisation suggère que la BCE va remettre sur le marché la masse monétaire correspondant au montant racheté.

En outre et surtout, des opérations de refinancement bancaires à plus long terme (LTRO, selon l'acronyme anglais) seront de nouveau organisées. Leur montant serait au total de l'ordre de 400 milliards d'euros. Ces LTRO seront ciblés ('targeted', d'où le nouvel acronyme de TLTRO) sur les PME.

La BCE a aussi indiqué qu'elle avait 'discuté' du rachat d'Asset backed securities (ABS), c'est-à-dire de dette titrisée, et que l'éventualité d'un assouplissement quantitatif sur le modèle américain restait ouverte.

“Le métal jaune s'échange à son plus haut niveau depuis quatre jours suite aux différentes mesures prises par la Banque Centrale Européenne, pouvant ainsi mettre fin à deux semaines de pertes avant le rapport sur l'emploi américain cette après-midi”, commentent les analystes de Saxo Banque.

Toujours rien à signaler du côté de l'encours de lingots adossé au SPDR Gold Shares américain, inchangé depuis le 3 juin à 787,1 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que 'tant que l'once se maintiendra au-dessous de son niveau du niveau du 27 mai, soit 1.264 dollars, les mouvements de hausse ne seront rien d'autre que des 'rebonds de chat mort' ('dead-cat bounce'). Le risque baissier prédomine.'


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...