Bourse > Or > Or : l'once peine à confirmer son rebond de la veille
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 175.00 +0.63 %
1 167.70Ouverture : 1 178.50+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.63 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once peine à confirmer son rebond de la veille

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le rebond qui a permis à l'once de reprendre une quinzaine de dollars hier après-midi peinait à se confirmer jeudi midi. Les 1.250 dollars touchés hier au comptant n'ont effectivement pas été tenus pour l'instant. Au terme du premier fixing du marché de référence de Londres, l'once d'or fin cotait à 1.234 dollars (+ 6,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 907,7 euros (+ 2,1 euros).

Une fois de plus, les statistiques américaines publiées hier après-midi se sont globalement avérées supérieures au consensus : par exemple, l'enquête ADP, qui préfigure généralement des chiffres que le très officiel Bureau of Labor Statistics publie quelques jours plus tard, a dépassé les attentes, avec 215.000 créations de postes pour novembre contre 170.000 environ attendues.

La confirmation de la reprise de l'économie américaine tend à faire monter les taux longs, par exemple ceux de l'emprunt d'Etat fédéral à dix ans qui se rapproche de nouveau des 3%, et plaide aussi pour une réduction par la Fed de son enveloppe de rachats d'actifs obligataires, ce que le marché attend quelque part au premier trimestre 2014. Ces deux perspectives sont structurellement défavorables à l'or, valeur refuge qui ne procure aucun rendement.

Et pourtant, comme le décrivent les courtiers londoniens de Triland Metals, si l'or a d'abord baissé hier après la publication de ce chiffre, un mouvement de hausse s'en est suivi. Il s'agissait selon les spécialistes d'un petit 'rally' de couverture des positions vendeuses qui s'étaient accumulées ces dernières semaines, au point de peser sur le marché.

Mais selon Triland, il faudra attendre une reprise franche des 1.235 dollars pour qu'un véritable rally ne se matérialise.

D'ailleurs, si sur le marché au comptant l'once a frôlé les 1.250 dollars hier soir, elle n'a pas réussi à les tenir.

Attention, dans ce contexte, au rapport sur l'emploi fédéral attendu demain.

En attendant, les investisseurs longs continuent de déserter le métal jaune, à en juger par l'encours de l'ETF SPDR Gold Shares qui a encore baissé hier de 2,7 tonnes à 838,7 tonnes, son nouveau et énième plus bas annuel.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta ne pensent pas que l'on puisse parler de rebond pour l'instant. Il faudra avant tout que les 1.252 dollars, niveau de la prochaine résistance, soient repris. Support à 1.180 dollars.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...