Bourse > Or > Or : l'once oscille toujours autour des 1.600 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 213.60 +0.30 %
1 212.00Ouverture : 1 213.60+ Haut : 1 212.00+ Bas :
+0.13 %Perf Ouverture : 1 214.70Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once oscille toujours autour des 1.600 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours de l'once d'or fin se stabilisait jeudi midi au-dessus des 1.600 dollars, seuil symbolique repris hier après-midi sur fond de crise en Europe. Au terme du premier fixing de ce jour sur le marché de référence de Londres, l'once de métal fin cotait 1.602,5 dollars (- 0,5 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi). 1.253,1 euros (- 2,2 euros).

Le cours du métal jaune semble profiter des craintes liées à la réouverture, aujourd'hui, des guichets des banques chypriotes.

En dépit de l'importance relative de Chypre, la manière dont a été traitée la crise bancaire et financière de ce pays s'est traduite par le recours à diverses mesures exceptionnelles, sinon inédites, lourdes de conséquences. Toute d'abord, la “troïka” (UE, BCE et FMI) a décidé de revenir sur les garanties des investisseurs obligataires et aussi de ponctionner les dépôts bancaires présents sur les comptes courants, après une certaine cacophonie autour du seuil de garantie finalement préservé des 100.000 euros.

L'une d'entre elles est de plus le contrôle des capitaux, afin d'éviter d'une part que les Chypriotes ne retirent tous leurs dépôts des banques qui viennent de rouvrir, et qu'ensuite ils les 'sortent' du pays.

De ce fait, 'l'union économique et monétaire de la zone euro n'existe plus', estimaient les spécialistes Changes de Deutsche Bank ce matin. En dépit de l'importance de l'Allemagne, le sentiment de confiance inspiré par l'euro en a souffert. Et ce d'autant qu'en Italie, économie autrement plus importante pour l'Europe que Chypre, aucune majorité gouvernementale ne s'est encore dégagée.

Commerzbank relève d'ailleurs qu'en euros, l'once se traite à son plus haut niveau de ces deux derniers mois. 'Les incertitudes liées à Chypre (...) devraient soutenir la demande d'or', estiment-ils.

Cependant, on rappellera à titre de comparaison qu'en tout début d'année, soit avant la survenance de la crise chypriote, l'once se traitait à 1.681 dollars et 1.277 euros.

Mais l'encours de lingots adossé au SPDR Gold Shares, le premier des ETF aurifères en volume, était de nouveau stable hier à 1.221,3 tonnes, comme tel est le cas depuis le 21 mars. Après avoir brièvement dépassé les 1.353 tonnes début décembre, puis s'être rapidement érodée ces dernières semaines, la contrepartie de ce produit financier permettant de jouer l'or depuis la Bourse semble maintenant se stabiliser.

D'un point de technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent que le couloir de négociation de l'once depuis une semaine est compris entre 1.590 et 1.616 dollars. Selon eux, les 1.618 dollars constituent un “pivot-clé” pour le métal jaune. L'once est coincée au-dessous de ce niveau depuis le 15 février.

ScotiaMocatta reste baissier court terme tant que ce niveau n'aura pas été repris, et identifie des supports à 1.590 et 1.555 dollars.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...