Bourse > Or > Or : l'once opte finalement pour la baisse après Bernanke
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 256.90 +1.79 %
1 250.00Ouverture : 1 258.80+ Haut : 1 250.00+ Bas :
+0.55 %Perf Ouverture : 1 258.80Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once opte finalement pour la baisse après Bernanke

tradingsat

(CercleFinance.com) - Si l'or avait repris hier à Londres la barre des 1.400 dollars pour la première fois depuis le 15 mai, il l'a reperdue ce matin une fois digérés les propos de Ben Bernanke. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once cotait 1386 dollars (- 22,5 dollars par rapport au précédent fixing d'hier après-midi) et 1.074,9 euros (- 10 euros).

Le cours de l'or a été dominé, hier après-midi, par l'actualité complexe de la Réserve fédérale américaine. D'où une forte volatilité, une hausse de 30 dollars ayant été suivie d'une baisse de 45 dollars hier après-midi, “tout cela en une heure”, rappellent les courtiers londoniens de Triland Metals.

Tout d'abord, le patron de la Fed Ben Bernanke a prononcé un discours très attendu devant le Congrès, à Washington. Il a répété qu'il entendait éviter un durcissement trop rapide de la politique monétaire, indiquant que dans 'quelques réunions' du FOMC (le comité de politique monétaire de la Fed), des changements semblaient envisageables. Le précédent FOMC s'est terminé le 1er mai, le prochain devant se tenir les 18 et 19 juin.

Dans le sillage de ces déclarations, le cours de l'once au comptant est grimpé en flèche jusqu'à 1.413 dollars environ.

Puis le compte-rendu du précédent FOMC qui s'est terminé le 1er avril dernier, les fameuses minutes, a été publié et a semé le trouble. 'Quelques minutes après ces déclarations, les minutes de la dernière réunion du FOMC mettaient en avant que 'plusieurs membres' (du FOMC) envisagent un recul des achats du Fed dès la réunion de juin !', résume Aurel BGC.

Ce n'est pas l'opinion majoritaire, mais l'idée générale est celle d'une réduction du volume des rachats d'actifs par la Fed, via les fameux QE. Résumant l'opinion majoritaire, les analystes de Citibank estimaient ce matin que le montant mensuel des QE serait ramené de 85 à 50 ou 60 milliards de dolalrs dès septembre, puis qu'ils seront totalement arrêtés au 2ème trimestre 2014.

Rappelons que la dernière vague de hausse de l'or a été attribuée aux mesures non conventionnelles mises en place par les banques centrales, à commencer par la Fed depuis fin 2008.

Toujours pas de changement de tendance du côté de l'encours du SPDR Gold Shares, le principal des ETFsur or. Pour mémoire, les ETF sont des produits financiers accessibles depuis la Bourse dont la valeur reflète celle du cours de l'or (sous forme de lingots) qui en constitue la contrepartie, moins les frais de gestion. Le volume de lingots adossé aux ETF, publié régulièrement, permet de se faire une idée de l'appétence des investisseurs pour les métaux précieux.

Non loin de son sommet le 31 décembre, à 1.350 tonnes, cet encours recule rapidement : il a encore perdu trois tonnes environ entre mardi et mercredi soir, à 1.020,1 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que “l'incapacité des cours de l'or à se maintenir sur leurs plus hauts est baissière”. Support à 1.322, résistance à 1.414.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...