Bourse > Or > Or : l'once échoue à reprendre les 1.300 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 169.80 +0.18 %
1 167.70Ouverture : 1 177.80+ Haut : 1 169.10+ Bas :
+0.18 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once échoue à reprendre les 1.300 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Rien à faire : la barre des 1.300 dollars n'a pu être tenue. Au terme du premier fixing de ce jeudi à Londres, l'once d'or cotait 1.279,25 dollars (- 17,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 975,8 euros (- 11,7 euros).

Selon les fixings de Londres, celui d'hier après-midi (1.297,25 dollars) est le plus élevé depuis les 1.303,25 dollars du 20 juin dernier, date à laquelle un fixing a été supérieur à 1.300 dollars pour la dernière fois.

Hier à la faveur du discours de Ben Bernanke, l'or est brièvement grimpé sur le marché au comptant, au-dessus des 1.300 dollars avant de déraper de plus de 25 dollars dans l'heure qui a suivi.

Et pourtant, le président de la banque centrale américaine s'est montré plutôt “colombe” devant la Commission des finances de la Chambre des représentants, la chambre basse du parlement aux Etats-Unis. Selon Société Générale, le patron de la Fed 'a navigué avec succès sur la voie médiane qui sépare les troupeaux bêlants des colombes et des faucons'. En effet, le patron de la Fed a insisté sur la souplesse du processus de décision de la Fed, qui entend commencer à réduire cette année, puis terminer l'année prochaine ses programmes de rachats d'actifs obligataires dits QE, à condition que la conjoncture américaine le permette. Du côté de sa politique monétaire conventionnelle, c'est-à-dire celle agissant principalement les taux courts (à 0-0,25% depuis plus de quatre ans maintenant), la Fed a déjà annoncé qu'elle n'envisagerait un relèvement que lorsque le taux de chômage (7,6% en juin) serait repassé sous les 6,5%. Soit fin 2014 ou début 2015.

Chez Aurel BGC, les analystes donnent une coloration “colombe” au discours de Ben Bernanke : “la politique monétaire restera très accommodante et même si la réduction des achats du Fed est confirmée pour la fin de l'année, avec une interruption mi-2014, le timing et le rythme de ce mouvement dépendront des prochains indicateurs économiques. Rien n'est acquis : la banque centrale ajustera progressivement sa politique monétaire. Les investisseurs sont rassurés par cette communication très 'colombe', qui laisse espérer encore d'importants achats d'obligations par le Fed dans les prochains mois”.

La prolongation d'une politique monétaire accomodante devrait pourtant être favorable à l'or, d'autant que le rendement des fonds d'Etat américains à 10 ans est revenu d'un pic de 2,75%, voilà dix jours, sous la barre des 2,50% maintenant.

Les analystes Matières premières de Commerzbank ne voient pas les choses de la même façon : “pour l'essentiel, Ben Bernanke a répété que ce qu'il avait déjà dit ces dernières semaines, ses déclarations n'étant plus explicites que sur quelques détails. Nos économistes restent convaincus que le programme de rachat d'obligations de la Fed sera progressivement réduit à partir de décembre”, peut-on lire.

En outre, la liquidation des ETF aurifères se poursuit, à l'image du premier de ces produits financiers exposés à l'or, le SPDR Gold Shares américain dont l'encours de métal jaune s'est de nouveau tassé hier soir à 936,1 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent l'incapacité de l'or à reprendre la résistance des 1.301,78 dollars, qui correspond au retracement de 50% de la tendance haussière de long terme. De ce fait, “la tendance baissière reste donc en place”. Des supports sont identifiés à 1.208 puis 1.180 dollars.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...