Bourse > Or > Or : l'once dérape et se rapproche des 1.000 euros
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 175.10 +0.32 %
1 172.30Ouverture : 1 177.30+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.24 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once dérape et se rapproche des 1.000 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once d'or fin cotait 1.340,2 dollars (- 23,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.008 euros (- 17,3 euros).

On a appris ce matin qu'une enquête publiée par GFMS, le bureau d'études attaché au Conseil mondial de l'Or, estime que si la Chine est bien partie pour détrôner l'Inde de sa place de premier marché de l'or au monde en 2013, les stocks d'or disponibles suggèrent que la demande devrait se tasser durant la seconde partie de l'année.

En outre, le moins que l'on puisse dire est que l'once, réputée valeur refuge, ne profite pas du léger regain de tensions induit par les derniers développements de la crise syrienne. En effet, le New York Times vient de publier une tribune du président russe Vladimir Poutine, dans laquelle 'ce dernier met en garde l'administration Obama et les Etats-Unis contre une intervention occidentale en Syrie', rapporte Daniel Gravier, directeur général de XTB France.

'Ce type de déclarations est typiquement susceptible de raviver les craintes des opérateurs boursiers', prévient le spécialiste, pour qui 'c'est un véritable bras de fer que poursuit Moscou avec Washington via ce nouveau volet du dossier syrien'.

Enfin, comme le rappelle l'analyste Vincent Ganne chez FXCM, “depuis les mauvais chiffres de l'emploi cet été aux Etats-Unis, le marché croit que la Fed va maintenir son QE et les actions et actifs risqués sont recherchés sur les marchés financiers.”

Une opinion à nuancer selon lui :”soyons très prudents, le FOMC (le comité de politique monétaire, ndlr) réfléchit à un calendrier de diminution du QE depuis de nombreux mois, les investisseurs doivent se préparer à une baisse du QE et à un retour progressif en autonomie (moins de soutien de la politique monétaire des Etats-Unis) de nos économies”.

La perspective d'une baisse de ses rachats d'actifs obligataires par la Fed, et donc la moindre dilution monétaire potentielle que cela suppose, a tendance à jouer contre l'or.

Toujours rien à signaler du côté de l'encours du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain, toujours inchangé hier à 917,1 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta maintenaient hier soir leur opinion haussière court terme sur le métal jaune tant que le support des 1.348 dollars tenait. Il semble enfoncé à cette heure. Dans ce cas, leur position sur le marché devient neutre.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...