Bourse > Or > Or : l'once dérape encore un peu plus à 1.050 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 175.10 +0.32 %
1 172.30Ouverture : 1 177.30+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.24 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once dérape encore un peu plus à 1.050 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Toujours plus bas pour le métal jaune, que la Fed pénalise toujours. Au terme du premier fixing de ce jeudi à Londres, l'once d'or cotait 1.050,6 dollars (- 4,8 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 994,7 euros (- 3,5 euros).

Le moins que l'on puisse dire est que la perspective de voir la BCE annoncer de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire, dans moins d'une heure, n'enthousiasme pas les opérateurs aurifères.

Selon certaines rumeurs, la BCE pourrait abaisser encore certains de ses taux directeurs, sachant que le principal d'entre eux est déjà tout près de 0 et que le taux de rémunération des dépôts bancaires est déjà négatif.

D'ailleurs, environ 40% des emprunts d'Etat de la zone euro circulant sur le marché secondaire affichent déjà des taux d'intérêt négatifs, une proportion record qui pourrait empirer encore si l'institution présidée par Mario Draghi annonçait de nouvelles mesures. L'une des conséquences de ces taux dans le rouge est d'entraîner la vente des actifs considérés, ce qui tend mécaniquement à faire baisser la valeur de l'euro.

Reste que les opérateurs aurifères sont focalisés sur la Réserve fédérale américaine, qui le 16 décembre risque d'annoncer strictement l'inverse, à savoir : sa première hausse de taux depuis juin 2006. Cette perspective soutient le rendement des emprunts d'Etat américains à deux ans qui, à 0,93%, affichent non seulement un taux plus deux fois supérieur à leur plus bas annuel, mais aussi proche d'un sommet de cinq ans.

L'or, actif refuge qui ne procure aucune rendement, pâtit mécaniquement aux yeux des investisseurs du creusement entre l'écart de son rendement (0%) et celui des produits de taux.

D'ailleurs, l'encours lingots formant la contrepartie du SPDR Gold Shares, le premier ETF aurifère au monde, s'est écroulée hier de près de 16 tonnes en 24 heures à 639 tonnes. Cet ETF est notamment prisé des investisseurs haussiers sur le métal jaune.

EG

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...