Bourse > Or > Or : l'Irak et surtout la Fed soutiennent le cours de l'once
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 175.10 +0.32 %
1 172.30Ouverture : 1 177.30+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.24 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : l'Irak et surtout la Fed soutiennent le cours de l'once

tradingsat

(CercleFinance.com) - La situation en Irak, mais surtout l'annonce plus accommodante que prévu effectuée hier soir par la Fed soutiennent ce midi le cours du métal jaune. Au terme premier fixing du jour à Londres, l'once d'or cotait 1.282 dollars (+ 12,2 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 940,2 euros (+ 5 euros).

Les facteurs soutenant le cours de l'once ne manquent pas actuellement, entre la Fed qui, hier soir, s'est montrée plus “colombe” que prévu, et la conflit irakien qui n'en finit pas de s'envenimer.

Du côté de la politique monétaire, comme le résument les analystes de Saxo Banque, “ l'or s'échange à son plus haut niveau depuis trois semaines, alors que la Fed a réduit ses perspectives de croissance économique et a précisé que les taux d'intérêts resteront bas. Janet Yellen a en effet précisé qu'elle prévoyait de maintenir son principal taux d'intérêt faible pendant une période non négligeable après la fin du rachat d'obligations. Cette annonce a encouragé les investisseurs à se tourner vers des investissements alternatifs tels que l'or.”

En effet, l'or ne procure aucun rendement intrinsèque. La perspective d'un écart plus faible que prévu entre son rendement (0) et celui des produits de taux, comme les obligations, lui est mécaniquement favorable.

En outre, la guerre civile irakienne est repartie de plus belle : ces derniers jours, les troupes loyalistes semblaient parvenir à éloigner la rébellion sunnite venue du Nord de la capitale, Bagdad. Or il semblerait maintenant que les choses soient plus compliquées.

En outre, les combats se poursuivent toujours pour le contrôle de la principale raffinerie du pays, celle de Baji, ville située entre Tikrit et Mossoul, dans la moitié Nord du pays. L'implication en sous-main de l'Iran dans le conflit est aussi souvent évoquée dans la presse.

Rien à signaler quant à la masse de lingots adossée au premier ETF aurifère mondial, le SPDR Gold Shares américain, inchangée hier soir à 782,6 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta identifient des supports à 1.260 puis 1.265,72 dollars. La résistance est toute proche, vers 1.285.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...