Bourse > Or > Or : en 2013, l'once libellée en euros a chuté de 30,8%
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 175.10 +0.32 %
1 172.30Ouverture : 1 177.30+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.24 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : en 2013, l'once libellée en euros a chuté de 30,8%

tradingsat

(CercleFinance.com) - De justesse, le métal jaune a réussi à préserver la barre symbolique des 1.200 dollars ce matin oute-Manche. Au terme du premier et dernier fixing de ce 31 décembre sur le marché de référence Londres, qui est aussi le dernier de l'année, l'once d'or cotait 1.201,5 dollars (- 3 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 872,5 euros (- 0,6 euro).

Selon les prix de Londres, l'once aura donc terminé l'année sur une baisse de 27,9% relativement aux 1.664 dollars du 31 décembre 2012.

En euros, l'once, qui caracolait à 1.261,6 dollars en toute fin d'année dernière, aura en 2013 cédé 30,8%.

Parallèlement sur le marché des changes, l'euro a gagné environ 4,4% contre le billet vert.

Ce faisant, l'once signe sa première année de baisse parmi les 13 dernières, et elle confirme aussi que le sommet supérieur à 1.900 dollars atteint (sur les marchés au comptant) en septembre 2011 s'éloigne un peu plus.

En effet, les pires des risques systémiques (la crainte d'un défaut de l'Etat fédéral américain, à l'été 2011, puis le risque de dislocation de la zone euro, à l'automne 2012) paraissent désormais écartés, ce qui amoindrit l'appétit pour la valeur refuge.

On peut en juger par l'encours de lingots adossé à l'ETF aurifère américain, qui est revenu à 798,2 tonnes en date du 30 décembre 2013, à comparer avec un record absolu attein,t le 10 décembre 2012, à 1.353,3 tonnes.

La masse de métal adossé à ce produit structurellement destiné aux investisseurs pariant sur une hausse donne une idée du sentiment du marché quant à l'orientation future du métal jaune.

En outre, les opérations non conventionnelles menées par la Fed ont soutenu la reprise de l'économie américaine et les actifs risqués, ce qui a doublement redonné confiance dans les actions dont les cours ont atteint de nouveaux records cette année, aux Etats-Unis notamment - mais pas seulement. A la recherche de performance, les investisseurs ont donc préféré arbitrer en faveur des actions.

D'ailleurs, les taux d'intérêt à long terme sont remontés aux Etats-Unis : ainsi, le rendement de l'emprunt d'Etat américain à 10 ans atteint de nouveau 3% à ce jour, soit une hausse sensible de 122 points de base en un an. Or l'once, elle, ne détache aucun coupon (son rendement est donc nul) et tout creusement du différentiel de taux la rend moins attrayante.

Enfin, dans l'un des deux grands pays consommateurs d'or au monde, l'Inde, le gouvernement fait tout pour réduire les importations (le sous-continent ne produisant pratiquement pas d'or, pratiquement toute la consommation doit être importée). Certes, en Chine, la demande augmente régulièrement, et ce grand pays dispute actuellement à l'Inde le rang de premier marché mondial de l'or. Mais la tendance était moins forte ces derniers temps.

Reste à savoir où va l'or maintenant. Selon le bureau d'études GFMS, désormais filiale de ThomsonReuters et toujours partenaire du Conseil mondial de l'or, le coût moyen d'extraction de l'once se situe justement aux alentours de 1.200 dollars.

D'un point de vue technique, les analystes de Triland Metals notent qu'un nouveau test des 1.180 dollars (le point bas de l'année tel qu'atteint fin juin dernier) semble avoir échoué. Ce seuil graphique important faisait, récemment sur les marchés dérivés, l'objet de toutes les attentions : étant donné la maigre tendance du cours de l'or, nombreux sont les spéculateurs à parier sur une 'cassure' de ce seuil, ce qui ouvrirait la voie à de nouveaux plus bas.

Attention à une éventuelle couverture de positions 'short'. Toutefois, Triland estime peu probable qu'un tel mouvement prenne une ampleur marquée tant que l'once restera en-dessous des 1.250 dollars.

Avant toute chose, il faudra en outre que l'once parvienne à dépasser la zone de résistance située entre 1.215 et 1.220 dollars.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...