Bourse > Option > Option : L'Etat US va céder la majorité de ses actions Ally Financial
OPTIONOPTION OPTI - BE0003836534OPTI - BE0003836534
0.125 € +2.46 %
0.121 €Ouverture : +3.31 %Perf Ouverture : 0.128 €+ Haut : 0.121 €+ Bas :
0.122 €Clôture veille : 68 709Volume : +0.07 %Capi échangé : 12 M€Capi. :

Option : L'Etat US va céder la majorité de ses actions Ally Financial

L'Etat US va céder la majorité de ses actions Ally FinancialL'Etat US va céder la majorité de ses actions Ally Financial

(Reuters) - Le groupe américain de crédit automobile Ally Financial a annoncé jeudi que l'Etat fédéral allait vendre la majeure partie de sa participation, une opération dont le montant pourrait atteindre 2,66 milliards de dollars (1,93 milliard d'euros).

En cas de succès de la cession partielle de ses titres, le renflouement d'Ally Financial, sauvé de la faillite en 2008, se traduirait par une plus-value pour le Trésor américain, qui détiendra encore 14,1% du capital.

La cession porte sur 95 millions de titres et le prix de vente unitaire devrait se situer entre 25 et 28 dollars, a précisé Ally dans une notification à la Securities and Exchange Commission.

Ally avait reçu au total 17,2 milliards de fonds publics lors de la crise financière de 2008. Avant la cession annoncée jeudi, il en a remboursé 15,3 milliards.

L'Etat fédéral possède actuellement 36,8% du capital du groupe, valorisé environ 13,5 milliards de dollars au plus haut de la fourchette de prix indicative. La part de l'Etat sera ramenée à 14,1% si l'option de surallocation est exercée.

La fixation du prix de vente définitif est prévue le 9 avril, ont déclaré deux des banques chargées de coordonner l'opération.

Le "hedge fund" Third Point, qui possède 9,5% d'Ally, et Cerberus Capital, qui en détient 8,6%, n'ont pas l'intention de vendre des titres à cette occasion.

Depuis son renflouement dans le cadre du TARP (Troubled Asset Relief Program), le plan lancé par le Trésor en 2009 pour renflouer des entreprises des secteurs de l'automobile, de l'immobilier et de la finance, Ally Financial a vendu la majeure partie de ses activités internationales, il s'est désengagé du crédit immobilier et il a pris des mesures pour réduire ses coûts de financement.

Il a toutefois perdu parallèlement son statut d'établissement de crédit privilégié auprès de General Motors et Chrysler. Au quatrième trimestre de l'an dernier, ses nouveaux prêts ont diminué de 8% à 8,2 milliards de dollars.

Sur les 423 milliards de dollars consacrés initialement au TARP, le Trésor en a récupéré 418 milliards à ce jour.

(Tanya Agrawal et Aman Shah; Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...