Bourse > Option > Option : Euronext prêt à racheter des actifs de Deutsche Börse et LSE
OPTIONOPTION OPTI - BE0003836534OPTI - BE0003836534
0.128 € -0.78 %
0.130 €Ouverture : -1.54 %Perf Ouverture : 0.130 €+ Haut : 0.116 €+ Bas :
0.129 €Clôture veille : 36 960Volume : +0.04 %Capi échangé : 12 M€Capi. :

Option : Euronext prêt à racheter des actifs de Deutsche Börse et LSE

tradingsat

LONDRES/PARIS (Reuters) - L'opérateur boursier européen Euronext envisage de réaliser des acquisitions pour rester dans la course en cas de fusion entre Deutsche Börse et le London Stock Exchange Group, selon des sources proches du dossier.

Euronext, dont la capitalisation est d'environ 2,6 milliards d'euros et qui gère les Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne, sera réduit au statut d'outsider parmi les opérateurs en Europe si la fusion LSE-Deutsche Börse se fait.

La société cherche en conséquence a grossir et pourrait racheter les actifs que le LSE et Deutsche Börse seraient obligés de vendre pour espérer obtenir le feu vert des autorités de la concurrence, indique-t-on de mêmes sources.

BNP Paribas et Rothschild ont été choisis pour conseiller Euronext dans cette stratégie, selon les sources.

Les deux banques ont refusé de commenter ces informations.

"Les données du marché ont changé quand le LSE et Deutsche Börse ont décidé de fusionner. Aujourd'hui, Euronext n'écarte aucune option et examine diverses opportunités", a déclaré une source chez Euronext.

Une porte-parole d'Euronext a refusé de commenter.

ACTIFS VISÉS

LSE et Deutsche Börse se sont dit convaincus mercredi, lors de l'annonce des termes de leur projet de fusion, que l'opération obtiendrait le feu vert des autorités de la concurrence sans obligation de vendre des actifs.

Mais les juristes et analystes estiment qu'il se pourrait que le LSE soit amené à céder sa participation de 57% dans LCH.Clearnet, une chambre de compensation sur les marchés des produits dérivés et des obligations, afin d'apaiser les craintes des autorités antitrust. Deutsche Börse détient de son côté Clearstream, une des premières chambres de compensation en Europe.

Deux sources ont indiqué qu'Euronext était intéressé par LCH-Clearnet, créé en 2003 au moment de la fusion entre la London Clearing House et la société Clearnet basée à Paris.

Euronext pourrait également être candidat au rachat de Borsa Italiana, qui s'ajouterait ainsi aux quatre Bourses gérées par la société.

Le London Stock Exchange s'est refusé à tout commentaire.

Euronext a été racheté par le New York Stock Exchange en 2007, avant que l'Intercontinental Exchange prenne le contrôle des deux opérateurs. ICE s'est ensuite séparé d'Euronext qui fonctionne de façon indépendante depuis 2014.

(Sophie Sassard, Freya Berry et Alexandre Boksenbaum-Granier, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...