Bourse > Onxeo > Onxeo : Chute des résultats en 2011, année 2012 "importante"
ONXEOONXEO ONXEO - FR0010095596ONXEO - FR0010095596
2.490 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
2.480 €Ouverture : +0.40 %Perf Ouverture : 2.510 €+ Haut : 2.480 €+ Bas :
2.490 €Clôture veille : 16 413Volume : +0.03 %Capi échangé : 117 M€Capi. :

Onxeo : Chute des résultats en 2011, année 2012 "importante"

tradingsat

(Tradingsat.com) - BioAlliance Pharma a publié mercredi matin ses comptes annuels 2011, marqués par la chute de son chiffre d'affaires (-85,7% à 3,2 millions d'euros) et la détérioration de son résultat net, en perte de -14,6 millions d'euros contre un bénéfice de 2,8 millions d'euros en 2010.

L'explication réside dans le fait que la société dédiée aux produits orphelins en cancérologie et aux produits de spécialité avait enregistré en 2010 un chiffre d'affaires non récurrent "exceptionnellement élevé" (20,2 millions d'euros) grâce au paiement reçu à l'enregistrement de son médicament Oravig aux Etats-Unis et à la signature d'un accord de licence européen pour Loramyc.

En conséquence, le résultat consolidé de BioAlliance Pharma étant fortement dépendant du chiffre d'affaires non récurrent, représentatif des versements programmés dans le cadre des accords de licence signés par la société au plan international, la rentabilité a plongé l'an dernier.

Le groupe souligne néanmoins la bonne maîtrise de ses dépenses d'exploitation, en baisse de 9% par rapport à 2010, bien qu'il ait continué de "men[er] activement ses programmes de développement clinique et industriel".

La situation financière de la société reste saine. La trésorerie disponible s'élevait au 31 décembre 2011 à 28,7 millions d'euros, en augmentation par rapport aux 20,9 millions d'euros à la clôture de l'exercice précédent. Elle inclut notamment les paiements reçus de son partenaire Therabel fin décembre pour un montant total de 3,5 millions d'euros.

BioAlliance Pharma affiche son volontarisme pour 2012.

« Notre croissance repose en premier lieu sur le développement de nos produits, en nous concentrant sur le portefeuille le plus prometteur qui est celui des médicaments orphelins en oncologie. Cependant, il est indispensable de renforcer ce portefeuille avec d'autres projets ou plateformes qui nous permettraient d'élargir ce pipeline, de répartir les risques inhérents au développement de médicaments et de créer ainsi plus de valeur pour nos actionnaires », commente Judith Greciet, la directrice générale de l'entreprise.

La société prévoit notamment en 2012 le démarrage effectif du recrutement des patients dans l'essai de phase III Livatag® (Doxorubicine Transdrug™) dans le cancer primitif du foie et l'accélération de l'essai de phase II clonidine Lauriad™ avec une extension internationale dans la mucite post-radio/chimiothérapie chez des patients atteints d'un cancer de la tête et du cou.

« L'année 2012 est importante en termes d'avancées stratégiques et de valorisation de nos projets. La situation financière de l'entreprise aujourd'hui nous offre une bonne visibilité, nous permettant de poursuivre activement nos développements prévus », souligne Nicolas Fellmann, le directeur financier de BioAlliance Pharma.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...