Bourse > Nyse euronext > Nyse euronext : Nyse euronext rejette l'offre de rachat de nasdaq et ice
NYSE EURONEXTNYSE EURONEXT NYX - US6294911010NYX - US6294911010
32.230 € -0.37 %
32.500 €Ouverture : -0.83 %Perf Ouverture : 32.620 €+ Haut : 32.110 €+ Bas :
32.350 €Clôture veille : 9 551Volume : +0.00 %Capi échangé : 8 839 M€Capi. :

Nyse euronext : Nyse euronext rejette l'offre de rachat de nasdaq et ice

tradingsat

par Jonathan Spicer et Jonathan Stempel

NEW YORK (Reuters) - Le conseil d'administration de Nyse Euronext a rejeté dimanche à l'unanimité l'offre d'achat non sollicitée formulée par Nasdaq OMX Group et InterContinental Exchange et a réaffirmé sa préférence pour une fusion avec Deutsche Börse.

Les administrateurs de l'opérateur boursier transatlantique ont jugé l'offre de 11,3 milliards de dollars de Nasdaq et ICE "stratégiquement non attractive, avec un risque opérationnel inacceptable", a fait savoir Nyse Euronext dans un communiqué.

"On peut difficilement qualifier cela d'offre car il s'agit d'une proposition formulée en termes vagues et qui est, de notre point de vue, une coquille vide", a déclaré Duncan Niederauer, le patron de Nyse Euronext, dans une interview à Reuters.

"Nous avons défini une stratégie. L'association avec Deutsche Börse est cohérente avec cette stratégie. Un démantèlement de la société ne l'est pas. Point final", a ajouté celui qui devrait devenir le patron de la future entité formée par Nyse Euronext et Deutsche Börse.

L'accord annoncé en février avec l'opérateur allemand Deutsche Börse, qui s'élève à 10,2 milliards de dollars, offre "plus de valeur à long terme" pour les actionnaires, a souligné Nyse Euronext à l'issue d'une réunion de son conseil d'administration.

PROBLÈMES DE CONCURRENCE

Dans un communiqué séparé, Deutsche Börse a indiqué que la fusion avec Nyse Euronext restait "sur les rails" et qu'il pensait pouvoir la mener à bien d'ici la fin de cette année.

Une fusion entre Nyse Euronext et Deutsche Börse donnerait naissance au plus important opérateur boursier du monde. Reste à savoir comment Nasdaq OMX et ICE vont répondre à ce rejet, et s'ils soumettront une nouvelle offre ou en appelleront directement aux actionnaires de Nyse Euronext.

Des représentants de Nasdaq OMX et d'ICE n'ont pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaire.

Leur offre présentée le 1er avril prévoit que Nasdaq OMX reprenne les Bourses de New York, Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne ainsi que les plates-formes américaines d'options, tandis qu'ICE, spécialisé dans les produits dérivés, reprendrait le Liffe, c'est-à-dire les activités de Nyse Euronext dans les taux d'intérêt basées à Londres.

"Démanteler Nyse Euronext, charger les différentes branches de hauts niveaux de dette et détruire son inestimable capital humain serait une erreur stratégique (...) et n'est clairement pas dans le meilleur intérêt de nos actionnaires", a déclaré le président de Nyse Euronext Jan-Michiel Hessels.

Selon une source proche du conseil de Nyse Euronext, outre la question de l'endettement, les administrateurs se sont inquiétés des problèmes de concurrence que soulèverait un rachat par Nasdaq OMX et ICE, avec le risque d'un monopole de la cotation d'actions aux Etats-Unis. Ils se sont aussi montrés soucieux des risques de lourdes pertes d'emplois à New York, a ajouté cette source.

Une fusion entre Nyse Euronext et Deutsche Börse susciterait également l'examen vigilant des autorités réglementaires, du fait de la domination qu'elle risquerait de créer dans le domaine des produits dérivés en Europe.

Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Bertrand Boucey

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...