Bourse > Nyse euronext > Nyse euronext : Nyse Euronext chargé d'administrer le Libor
NYSE EURONEXTNYSE EURONEXT NYX - US6294911010NYX - US6294911010
32.230 € -0.37 %
32.500 €Ouverture : -0.83 %Perf Ouverture : 32.620 €+ Haut : 32.110 €+ Bas :
32.350 €Clôture veille : 9 551Volume : +0.00 %Capi échangé : 8 839 M€Capi. :

Nyse euronext : Nyse Euronext chargé d'administrer le Libor

Nyse Euronext aurait été choisi pour administrer le LiborNyse Euronext aurait été choisi pour administrer le Libor

LONDRES (Reuters) - Nyse Euronext a été désigné pour administrer le Libor, le taux de référence interbancaire qui s'est retrouvé au coeur d'un scandale financier après les révélations de manipulation par un certain nombre de banques.

NYSE Euronext va prendre le relais de l'Association des Banques britanniques (BBA), qui en avait la responsabilité depuis les années 1980, a annoncé mardi la commission indépendante britannique chargée de choisir un nouvel opérateur.

Le Libor, ou London interbank offered rate, continuera à être réglementé par les autorités financières britanniques, a ajouté la Hogg Tendering Advisory Committee.

Cette décision "est un pas important vers le rétablissement de l'intégrité du Libor", a déclaré Martin Wheatley, directeur général de la Financial Conduct Authority, qui régulait le Libor depuis avril.

Thomson Reuters, à qui l'Association des banquiers britannique avait délégué les opérations de calcul du Libor Depuis 2005, avait exprimé son intérêt pour reprendre la gestion du taux.

Une quinzaine de banques sont visées par des enquêtes ouvertes par les autorités de régulations européennes, américaines et japonaises sur les soupçons de manipulation du Libor entre 2007 et 2010.

Royal Bank of Scotland, Barclays et UBS ont été condamnées à payer des amendes pour un total de 2,6 milliards de dollars (2,02 milliards d'euros), ce qui leur a évité des poursuites au pénal. La banque suisse a notamment dû verser 1,5 milliard de dollars aux autorités américaines et britanniques.

Le Libor est utilisé pour établir les prix d'environ 550.000 milliards de dollars de contrats, allant des emprunts immobiliers aux crédits à la consommation.

Kirstin Ridley, Steve Slater et Matt Scuffham, Nicolas Delame et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...