Bourse > Nokia > Nokia : Rencontre avec Emmanuel Macron
NOKIANOKIA NOKIA - FI0009000681NOKIA - FI0009000681
4.080 € +3.71 % Temps réel Euronext Paris
3.931 €Ouverture : +3.79 %Perf Ouverture : 4.086 €+ Haut : 3.931 €+ Bas :
3.934 €Clôture veille : 1 252 810Volume : +0.02 %Capi échangé : 23 811 M€Capi. :

Nokia : Rencontre avec Emmanuel Macron

tradingsat

(CercleFinance.com) - PDG de Nokia, Rajeev Suri a rencontré hier le ministre français de l'Economie Emmanuel Macron afin de formaliser l'engagement pris par Nokia dans le cadre du projet de rapprochement avec Alcatel-Lucent.

Dans le cadre des discussions avec le gouvernement français, le groupe finlandais a confirmé que la France assurera un rôle de pilotage des activités de Recherche et Développement (R&D) de l'entité combinée. Nokia s'appuiera sur les compétences de pointe du pays dans des domaines technologiques clefs, sur l'ancrage déjà solide d'Alcatel-Lucent, sur son engagement fort dans l'écosystème des technologies en France ainsi que sur l'excellence technique des jeunes talents issus des universités françaises.

D'une façon générale, Nokia prévoit de capitaliser sur les compétences existantes d'Alcatel-Lucent en R&D et sur son solide vivier de talents, en s'appuyant sur des centres mondiaux d'expertise technologique localisés en France et dédiés à la 5G ainsi qu'aux Petites cellules, à la cybersécurité et à la protection de la vie privée, aux Bell Labs, aux faisceaux hertziens, à la transmission optique et aux plateformes IP.

Nokia entend bénéficier de son ancrage en France, en tirant parti et en contribuant au développement de l'écosystème technologique du pays. Le groupe a aussi fait savoir qu'il prévoyait d'investir davantage dans l'écosystème d'innovation digitale en France, après la réalisation de l'opération, principalement au moyen d'un fonds d'investissement à long terme doté d'environ 100 millions d'euros. Ledit fonds interviendra en priorité dans le domaine de l'internet des objets, de la cybersécurité et des plate-formes logicielles des réseaux de nouvelle génération.

Nokia participera aussi activement au programme 'Industrie du futur' lancé par le gouvernement, mais aussi le financement de chaires, programmes et bourses académiques, le soutien de l'écosystème via des experts de premier plan basés en France (comme au sein des Bell Labs) et la poursuite des travaux d'Alcatel-Lucent dans le cadre d'initiatives majeures telles que les pôles de compétitivité Systematic, Cap Digital, et Images et Réseaux. Le groupe finlandais développera par ailleurs en France 3 plate-formes industrielles et prototypes de réseaux dans les domaines de la 5G, de l'Internet industriel/Internet des objets et de la cybersécurité.

Enfin, comme annoncé précédemment, Nokia s'est engagé à préserver l'emploi en France, conformément aux engagements du Plan 'Shift' d'Alcatel-Lucent, pour une période d'au moins 2 ans après la finalisation de l'opération. Il est prévu que les effectifs de R&D seront augmentés, passant de 2.000 à 2.500 personnes au cours des 3 prochaines années, incluant le recrutement d'au moins 300 jeunes diplômés. Le niveau des effectifs de la R&D sera en outre préservé pour une période d'au moins 4 ans après la finalisation de l'opération.

La clôture de la transaction est prévue au premier semestre 2016.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...