Bourse > Nokia > Nokia : Alcatel-Lucent va faire ses adieux à la Bourse de Paris
NOKIANOKIA NOKIA - FI0009000681NOKIA - FI0009000681
5.066 € -0.12 % Temps réel Euronext Paris
5.062 €Ouverture : +0.08 %Perf Ouverture : 5.100 €+ Haut : 5.053 €+ Bas :
5.072 €Clôture veille : 1 190 070Volume : +0.06 %Capi échangé : 10 879 M€Capi. :

Nokia : Alcatel-Lucent va faire ses adieux à la Bourse de Paris

(Tradingsat.com) - Présent quasi-systématiquement dans l’indice CAC 40 depuis son ouverture en 1987, Alcatel-Lucent va quitter la Bourse de Paris. Nokia, qui détient plus de 95% du capital, a lancé son offre de retrait de la cote parisienne sur l’équipementier télécoms.

C’est une entreprise emblématique qui va faire ses adieux cette année à la Bourse de Paris. Dans un communiqué, Nokia a annoncé le lancement de son offre de retrait de la cote parisienne des titres Alcatel-Lucent, avec qui il avait "fusionné" en avril 2015, après avoir obtenu le feu vert, mardi dernier, de l'AMF. L'offre publique de retrait est ouverte jusqu'au 5 octobre inclus, le retrait obligatoire intervenant le 6 octobre. Le groupe finlandais avait conclu plusieurs accords lui permettant de détenir 95,33% du capital et 95,26% des droits de vote d'Alcatel Lucent, correspondant à 95,16% des actions en circulation. Un pourcentage suffisant pour effectuer une telle opération.

Cette sortie n’est finalement qu’une demi-surprise, le PDG de Nokia Rajeev Suri ayant indiqué le 14 janvier dernier sa volonté de s’emparer au plus vite de la totalité du capital. D’autant plus que Nokia avait remplacé en début d’année le groupe français au sein du CAC 40. Mais symboliquement, c’est une nouvelle société française qui s’efface au profit de son "conjoint" étranger comme cela a été le cas dans les précédents projets de fusions "entre égaux" avec Arcelor-Mittal, Lafarge-Holcim ou plus récemment Technip-FMC.

Une histoire boursière difficile

Présent dans l'indice vedette de la place de Paris depuis sa création en 1987, sous différents noms (Alcatel, CGE, Alcatel Alstom, ou encore Alcatel-Lucent), le groupe a toujours eu une relation difficile avec la Bourse. Valorisée à près de 100 euros en 2000, l’action est tombée en-dessous de 1 euro, devenant une "penny stock" en 2009. Désormais coté à 3,5 euros, Alcatel-Lucent ne vaut que 12,3 milliards en Bourse, assez loin de l’offre de Nokia, qui valorisait la société en avril 2015 à 15,6 milliards d’euros. Si l’histoire boursière d’Alcatel-Lucent est désormais terminée, celle de Nokia continue à la Bourse de Paris, mais avec un succès plus que relatif puisque depuis son entrée dans le CAC 40 le 7 janvier dernier, l’action du groupe téléphonique finlandais a perdu près de 20%.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...