Bourse > Nicox > Nicox : Des résultats prometteurs pour le naproxcinod dopent le titre
NICOXNICOX COX - FR0013018124COX - FR0013018124
9.205 € -0.84 % Temps réel Euronext Paris
9.283 €Ouverture : -0.84 %Perf Ouverture : 9.310 €+ Haut : 9.180 €+ Bas :
9.283 €Clôture veille : 116 598Volume : +0.47 %Capi échangé : 231 M€Capi. :

Nicox : Des résultats prometteurs pour le naproxcinod dopent le titre

NicOxNicOx

(Tradingsat.com) - NicOx flambe dans les premiers échanges à la Bourse de Paris mardi matin (+11,3% à 2,65 euros vers 9h10) en réaction à des résultats précliniques annoncés comme "prometteurs" pour le naproxcinod. Ancien candidat médicament phare du groupe dans le traitement des signes et symptômes de l'arthrose, le naproxcinod était en l’occurrence étudié dans une toute autre indication « sur des modèles animaux de dystrophie musculaire ». Les dystrophies musculaires sont un groupe de maladies héréditaires qui provoquent une faiblesse et une dégénérescence des muscles.

Les données ont été présentées dans un poster par Nicox et le Center for Genetic Medicine Research, un centre au sein du Children’s Research Institute du Children's National Medical Center de Washington DC, lors de la session scientifique du 22 avril 2013 à la Muscular Dystrophy Association (MDA) Scientific Conference à Washington, DC.

Les données de l’étude ont été présentées dans un poster intitulé « Le phénotype associé aux muscles squelettiques et cardiaques des souris mdx, modèle animal de dystrophie, est significativement amélioré par un traitement prolongé avec le naproxcinod » (poster numéro 175 : “Long-term treatment with naproxcinod significantly improves skeletal and cardiac disease phenotype in mdx mouse model of dystrophy”). Dans cette étude, les effets du naproxcinod sur le fonctionnement des muscles squelettiques et cardiaques chez les souris mdx ont été analysés.

Trois doses de naproxcinod (10, 21 et 41 mg/kg) ont été administrées par voie orale à des souris mdx âgées de 4 semaines (un modèle de référence pour la Dystrophie Musculaire de Duchenne, DMD) pendant 9 mois et leurs effets ont été comparés à ceux obtenus avec 0,9 mg/kg de prednisolone. NicOx souligne que "les résultats de l’étude suggèrent que le naproxcinod pourrait avoir le potentiel de devenir une option thérapeutique sûre dans le traitement des dystrophies musculaire".

En effet, le traitement par naproxcinod aux doses de 10 et 21 mg/kg a permis des améliorations significatives de la force de préhension des membres postérieurs, ainsi qu’une diminution d’environ 25-30% de l’inflammation des membres antérieurs et postérieurs mesurée par imagerie optique in vivo.

De plus, des améliorations significatives de la fonction cardiaque ont été observées comme en témoignent l’amélioration de la fraction de raccourcissement et de la fraction d’éjection, mesurées par échocardiographie, ainsi que les améliorations de la pression artérielle systolique. En outre, les effets néfastes habituellement observés sur les muscles squelettiques et cardiaques liés au traitement à long terme par prednisolone n’ont pas été observés avec le naproxcinod administré à des doses efficaces.

La stratégie actuelle de Nicox est de chercher à donner en licence le naproxcinod dans l’indication du traitement des signes et symptômes de l’arthrose du genou. Parallèlement, la société recherche des partenaires spécialisés dans le domaine des maladies rares en mesure de conduire et de financer le développement potentiel du naproxcinod dans la dystrophie musculaire. Cette approche vise à optimiser les chances de poursuite du développement du naproxcinod dans l’une ou l’autre de ces indications.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...