Bourse > Nextradiotv > Nextradiotv : Gilbert Dupont vise 20,3 euros, intérêt de TF1?
NEXTRADIOTVNEXTRADIOTV NXTV - FR0010240994NXTV - FR0010240994
37.030 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
37.000 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 606 M€Capi. :

Nextradiotv : Gilbert Dupont vise 20,3 euros, intérêt de TF1?

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après une conférence téléphonique animée par le directeur général de NextRadioTV, Alain Weill, les analystes de Gilbert Dupont ont relevé leur objectif de cours sur l'action du groupe de médias de 17 à 20,3 euros. Les analystes estiment que le groupe pourrait constituer une “cible naturelle” pour TF1. Le conseil acheteur est donc toujours de mise.

En Bourse de Paris, l'action NextRadioTV prend 0,5% à 14,7 euros dans un marché en légère baisse de 0,2%, selon l'indice CAC 40.

Gilbert Dupont retient du 'conference call' le point que le patron de NextRadioTV a fait du dossier LCI, la chaîne d'information continue de TF1 qui concurrence les siennes, comme BFM.

Alors que LCI, chaîne payante, est déficitaire, son propriétaire TF1 souhaite étendre son audience en bénéficiant d'une fréquence gratuite sur la télévision numérique terrestre (TNT). Si tel n'était pas le cas, TF1 menace de fermer LCI en 2015.

'Rappelons que le projet de loi audiovisuelle attribue au CSA (l'autorité de régulation de l'audiovisuel, ndlr) le pouvoir de transférer une chaîne payante en TNT gratuite, sans appel d'offres', précisent les analystes.

Alain Weill estime que le cas échéant, TF1 commettrait ne 'erreur stratégique' car les pertes de LCI, soit environ sept millions en 2012, pourraient se creuser jusqu'aux environs de 20 millions d'euros en raison de la gratuité de la TNT.

Le patron de NextRadioTV estime aussi que le droit européen requiert un appel d'offres pour l'attribution d'une nouvelle fréquence de la TNT. Enfin, il ajoute que BFM TV, fort de ses 2% de part d'audience, supporterait sans mal la concurrence de LCI (0,2% de part de marché) comme celle d'iTélé (0,7%).

Gilbert Dupont estime convaincant le raisonnement d'Alain Weill, tant du point de vue financier (pour les comptes de LCI) que juridique (pour l'attribution de fréquence sans appel d'offres).

Le bureau d'études se demande aussi si la menace de rendre gratuite LCI ne serait pas, de la part de TF1, 'une arme de négociation' face à Canal Sat, dont la propre chaîne info iTélé serait concurrencée par une LCI gratuite.

Allant plus loin encore, Gilbert Dupont croit 'à un scénario alternatif : TF1 se met en ordre de bataille pour négocier un rapprochement avec NextRadioTV', groupe qui ferait figure de cible naturelle pour la Une compte tenu de ses activités complémentaires (comme la radio) et de sa forte marge opérationnelle de 18,5%.

En Bourse de Paris, NextRadioTV capitalise environ 250 millions d'euros à ce jour, quand TF1 pèse près de trois milliards d'euros.

TF1 en aurait les moyens, surtout après l'éventuelle cession de tout ou partie de ses 80% d'Eurosport, selon les informations des Echos de ce matin. En tenant compte de cette dernière hypothèse, la trésorerie nette de TF1 dépasserait les 500 millions d'euros, et atteindrait jusqu'à 900 millions si la totalité de la participation d'Eurosport était vendue.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...