Bourse > Nexans > Nexans : Nexans et prysmian sans doute accusés d'entente sur les prix
NEXANSNEXANS NEX - FR0000044448NEX - FR0000044448
48.850 € +0.64 % Temps réel Euronext Paris
48.900 €Ouverture : -0.10 %Perf Ouverture : 49.390 €+ Haut : 48.500 €+ Bas :
48.540 €Clôture veille : 161 586Volume : +0.37 %Capi échangé : 2 114 M€Capi. :

Nexans : Nexans et prysmian sans doute accusés d'entente sur les prix

Nexans et prysmian sans doute accusés d'entente sur les prixNexans et prysmian sans doute accusés d'entente sur les prix

BRUXELLES (Reuters) - Les fabricants de câbles Nexans, Prysmian, ABB et plusieurs autres de leurs homologues seront sans doute accusés ce mois-ci par la Commission européenne d'entente illicite sur les prix, ont déclaré vendredi deux sources proches du dossier.

Le numéro un mondial Prysmian, qui a racheté Draka en février, et Nexans ont dit qu'ils coopéraient avec la CE.

La CE a procédé à des perquisitions chez plusieurs spécialistes des câbles haute tension en février 2009, soupçonnant des ententes sur les prix. Elle n'avait pas alors identifié les firmes en question.

ABB avait dit, dans un document boursier adressé aux autorités américaines, que son activité câbles avait fait l'objet d'une enquête en février 2009 pour pratiques anticoncurrentielles présumées. Le groupe suisse n'avait pas précisé quelle était la juridiction compétente.

Les autorités des Etats-Unis, de l'Australie et de Nouvelle-Zélande examinent également ce secteur d'activité.

L'une des sources a ajouté que les autres firmes qui seraient vraisemblablement mises en accusation était Exsym, J-Power Systems et Viscas.

Les entreprises japonaises concernées s'étaient vu infliger en février 2010 une amende de 633 millions de yens (5,5 millions d'euros) par la direction de la concurrence nippone pour infraction au droit de la concurrence.

La source a précisé que la CE enverrait sans doute dans les deux semaines à venir un communiqué des griefs aux sociétés concernées. Amelia Torres, porte-parole de la CE, n'a fait aucun commentaire.

La CE peut infliger aux entreprises sanctionnées une amende pouvant atteindre 10% de leur chiffre d'affaires.

Le PDG de Nexans Frédéric Vincent avait souligné le mois dernier, à l'occasion de la publication des comptes annuels, que l'enquête européenne en cours sur l'existence d'un cartel présumé dans les câbles faisait planer un aléa financier sur l'année en cours.

Foo Yun Chee, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...