Bourse > Nexans > Nexans : Nexans et Prysmian à l'amende pour entente sur le prix du câble
NEXANSNEXANS NEX - FR0000044448NEX - FR0000044448
48.295 € -1.15 % Temps réel Euronext Paris
48.500 €Ouverture : -0.42 %Perf Ouverture : 48.610 €+ Haut : 48.040 €+ Bas :
48.855 €Clôture veille : 111 449Volume : +0.26 %Capi échangé : 2 088 M€Capi. :

Nexans : Nexans et Prysmian à l'amende pour entente sur le prix du câble

Europe : Nexans et Prysmian à l'amende pour entente sur le prix du câbleEurope : Nexans et Prysmian à l'amende pour entente sur le prix du câble

BRUXELLES/PARIS (Reuters) - La Commission européenne a infligé mercredi près de 302 millions d'amendes au total aux principaux producteurs européens et asiatiques de câbles électriques, dont le français Nexans et l'italien Prysmian, pour entente sur les prix dans les années 2000.

Prysmian, numéro un mondial du secteur, est le plus lourdement sanctionné et se voit infliger une amende de 104,613 millions d'euros, selon un communiqué de la Commission, dont 37,3 millions solidairement avec la banque américaine Goldman Sachs qui avait acquis le groupe via un de ses fonds en 2005 mais l'a depuis revendu.

Prysmian - comme le danois NKT Holding condamné à 3,9 millions d'euros d'amende - a annoncé qu'il ferait appel. Le groupe italien, qui avait provisionné 199 millions d'euros pour ce dossier, a jugé la sanction "illégitime". A la Bourse de Milan, le titre grimpe de 1,46% à 15h25.

Il en va de même pour l'action Nexans qui s'adjuge 2,77% à Paris. Le groupe français a été condamné à 70,67 millions d'euros d'amende mais avait provisionné 200 millions en 2011.

Nexans, indiquant que sa dette nette serait impactée en 2014, a lui aussi évoqué la possibilité d'un appel. Il a déploré que la Commission n'ait "malheureusement pas pris en compte l'absence d'effet sur les clients, qu'elle n'a pas l'obligation d'établir pour imposer des sanctions".

Autre français, Safran écope de 8,567 millions d'euros d'amende en tant qu'ancien propriétaire de Silec Cable. Il a fait savoir que l'impact sur ses résultats n'était pas significatif compte tenu des provisions qu'il a constituées.

Le groupe Safran est issu de la fusion en 2005 de Snecma et Sagem, société dont Silec Cable était une filiale. Le titre Safran cède 0,9%.

Bruxelles avait lancé en 2009 une enquête sur une entente entre les principaux acteurs du secteur des câbles électriques de haute tension sous-marins et souterrains de 1999 à 2008.

Parmi les sociétés sanctionnées figurent plusieurs entreprises japonaises et coréennes, dont Mitsubishi Cable Industries, Sumitomo Electric Industries, Hitachi Metals, LS Cable & System ou encore Taihan Electric Wire.

La CE ne sanctionne pas en revanche le suisse ABB, qui l'a alertée sur le cartel.

(Foo Yun Chee et Dominique Rodriguez, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...