Bourse > Nexans > Nexans : Nexans confirme ses objectifs malgré les matières premières
NEXANSNEXANS NEX - FR0000044448NEX - FR0000044448
48.675 € -0.55 % Temps réel Euronext Paris
48.780 €Ouverture : -0.22 %Perf Ouverture : 49.050 €+ Haut : 48.335 €+ Bas :
48.945 €Clôture veille : 47 061Volume : +0.11 %Capi échangé : 2 106 M€Capi. :

Nexans : Nexans confirme ses objectifs malgré les matières premières

tradingsat

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Nexans a confirmé mercredi ses objectifs annuels après un premier trimestre marqué par une hausse de 13% de ses ventes mais aussi par un alourdissement de la dette sous l'effet de l'augmentation du prix du cuivre.

Le spécialiste des câbles, qui en février visait pour 2011 un retour d'une croissance de plus de 5% de ses ventes et une poursuite du redressement de sa marge opérationnelle à 5,5% environ, a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 1.754 millions d'euros.

A cours des métaux non ferreux constants, le chiffre d'affaires s'élève à 1.129 millions, en croissance de 13% d'une année sur l'autre à change et périmètre constants. Cette performance, imputable notamment à la demande en câbles haute tension sous-marins et à la reprise du bâtiment, est conforme aux attentes d'une hausse de 12,8%, selon un analyste.

L'action Nexans a ouvert en légère hausse de 0,6% à 73,56 euros. Mardi, elle était en tête des hausses du SBF 120 après avoir franchi un seuil technique important.

Au cours d'une téléconférence, le directeur financier a indiqué qu'au vu du premier trimestre, Nexans s'estimait "conforté" dans ses objectifs annuels de croissance et de marge.

"On n'en est qu'aux trois premiers mois de l'année, il y a encore neuf mois devant nous, on aura peut être une meilleure visibilité à partir du mois de juin sur la façon dont on atterrira en fin d'année", a-t-il précisé. "C'est pour cela qu'on reste plutôt sur un scénario équivalent à celui qu'on avait communiqué au moment de la présentation des comptes annuels."

Frédéric Michelland a expliqué cette prudence par l'importance de l'effet de base sur la croissance organique et par la hausse des prix des matières premières, qui incite le groupe à la vigilance."

"Là où les hausses ont été les plus fortes, ce sont les dérivés du pétrole. Ceci nous oblige à une grande, grande vigilance en matière de répercussion, dans toute la mesure du possible, de l'évolution de ces prix dans les prix de nos câbles."

FREIN DU MOYEN-ORIENT

Si Nexans, grand consommateur de cuivre, couvre les variations du prix du métal dont il répercute intégralement les hausses sur ses clients, la chose est moins aisée en ce qui concerne les prix des plastiques.

A fin mars 2011, la dette nette se montait à 307 millions d'euros contre 144 millions à fin décembre 2010, une hausse imputable pour moitié à l'augmentation du prix du cuivre.

"Il y a un peu un caractère de saisonnalité à ce phénomène de remontée du niveau de la dette à la fin du 1er trimestre, les deux éléments explicatifs majeurs, sont la hausse des prix des matières, notamment du cuivre, pour à peu près 80 millions d'euros, et le solde est lié en grande partie à la reprise de l'activité", a souligné Frédéric Michelland.

D'un point de vue géographique, le groupe a bénéficié du redémarrage des grands projets au Brésil et d'une légère croissance en Europe et en Amérique du Nord, mais l'activité a été freinée par les soulèvements dans les pays arabes qui ont pesé d'environ deux points sur la croissance interne du groupe, avec notamment des retards au démarrage dans les pays du Golfe et d'un arrêt en Libye.

Le groupe, qui n'a pas réussi à racheter son concurrent néerlandais Draka, a ajouté rester à l'écoute d'opportunités de croissance externe au grand international et dans l'énergie. Il n'en a pas dit plus.

Edité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...