Bourse > Netflix > Netflix : Lourdement sanctionné après son point trimestriel
NETFLIXNETFLIX NFLX - US64110L1061NFLX - US64110L1061
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Netflix : Lourdement sanctionné après son point trimestriel

tradingsat

(CercleFinance.com) - Netflix s'effondre littéralement en Bourse ce mardi à New York après la publication de résultats trimestriels faisant apparaître une perte massive d'abonnés et une possible entame de sa rentabilité dans les trimestres à venir.

Dans un communiqué paru hier soir, le spécialiste de la vidéo à la demande (VoD) annonce un bénéfice net de 62,5 millions de dollars pour le trimestre clos fin septembre, contre 38 millions de dollars sur la même période de 2010.

Son chiffre d'affaires s'est inscrit en hausse de 48% à 821,8 millions de dollars.

Si ces indicateurs peuvent sembler satisfaisants à première vue, ils ne parviennent pas à rassurer les investisseurs sur la santé d'une entreprise qui a vu son image considérablement s'écorner au cours des mois écoulés.

A titre d'exemple, Netflix ne comptait plus que 23,8 millions d'abonnés aux Etats-Unis à la fin du mois de septembre, contre 24,6 millions à la fin du mois de juin. Cela correspond à la perte de près de 800.000 clients en trois mois.

Cet exode s'explique par la décision prise par le groupe au début du mois de juillet d'augmenter le tarif de son offre illimitée, très mal perçue par ses abonnés.

Le taux de désabonnement chez ses clients - plus connu sous le terme de 'churn' - culmine ainsi à 6,3% à l'issue du trimestre, contre 3,8% il y a un an.

Autre motif de préoccupation, les projets de développement à l'international de Netflix préoccupent vivement les investisseurs. Après l'Amérique du Sud et avant l'Europe continentale, le groupe compte s'implanter dans l'archipel britannique en début d'année prochaine.

J.P. Morgan explique que ces projets d'expansion interviennent à un moment où sa croissance ralentit aux Etats-Unis et où le coût d'acquisition des contenus ne cesse de s'accroître.

'La conjugaison de ces deux facteurs va créer une pression significative sur la rentabilité en 2012', prévient-il.

Il a décidé en conséquence de dégrader sa recommandation sur Netflix de 'surpondérer' à 'neutre' et ramené son objectif de cours sur le titre à 67 dollars, contre 205 dollars précédemment.

Mardi, vers 11h00 (heure de New York), les titres Netflix chutaient de 34,3% à 78,1 dollars.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...