Bourse > Nestle > Nestle : Nestlé continue d'investir dans la dermatologie
NESTLENESTLE NESTS - BE0004605466NESTS - BE0004605466
57.350 € +0.02 %
57.300 €Ouverture : +0.09 %Perf Ouverture : 57.450 €+ Haut : 57.180 €+ Bas :
57.340 €Clôture veille : 3 328Volume : +0.00 %Capi échangé : 123 158 M€Capi. :

Nestle : Nestlé continue d'investir dans la dermatologie

Nestlé continue d'investir dans la dermatologieNestlé continue d'investir dans la dermatologie

ZURICH (Reuters) - Nestlé a annoncé mercredi le rachat de l'exclusivité des droits de commercialisation de plusieurs produits de dermatologie esthétique du groupe canadien Valeant Pharmaceuticals pour 1,4 milliard de dollars en numéraire (1,03 milliard d'euros), confirmant ainsi sa volonté de se renforcer dans ce domaine.

Le géant suisse de l'alimentation avait déjà conclu en février la reprise au français L'Oréal des parts de ce dernier dans leur coentreprise de dermatologie Galderma, en laissant entendre à l'époque qu'il avait d'autres projets.

L'accord avec Valeant assure à Nestlé Skin Health, nouvelle filiale spécialisée du groupe helvétique, l'exclusivité des droits de commercialisation aux Etats-Unis et au Canada de Restylane, Perlane et Emervel, des produits utilisés pour la correction esthétique du visage, et de Dysport, un traitement de dermatologie esthétique.

Nestlé détiendra aussi la totalité des droits de Sculptra, un soin à usage esthétique et médical, aux Etats-Unis, au Canada et dans plusieurs autres pays.

Tous ces produits sont déjà commercialisés par Galderma hors des Etats-Unis et du Canada.

"Par cette transaction, nous avons acquis des actifs stratégiques clés pour étendre les activités de Nestlé dans le domaine des soins médicaux spécialisés de la peau, proposant aux consommateurs des produits scientifiques améliorant leur qualité de vie", a déclaré le président du conseil d'administration de Nestlé, cité dans un communiqué.

Ce rachat, intégralement payé en numéraire, est bienvenu pour Valeant, qui tente actuellement de prendre le contrôle de l'américain Allergan, le fabricant du Botox.

Valeant a soumis le mois dernier à Allergan une offre non sollicitée de 47 milliards de dollars en cash, qu'il pourrait améliorer dès ce mercredi pour tenter de convaincre sa cible.

(Alice Baghdjian et Ben Hirschler, Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...