Bourse > Neovacs > Neovacs : 'les prochaines étapes sont nombreuses'
NEOVACSNEOVACS ALNEV - FR0004032746ALNEV - FR0004032746
0.700 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
0.710 €Ouverture : -1.41 %Perf Ouverture : 0.710 €+ Haut : 0.700 €+ Bas :
0.700 €Clôture veille : 102 904Volume : +0.24 %Capi échangé : 30 M€Capi. :

Neovacs : 'les prochaines étapes sont nombreuses'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Néovacs a récemment annoncé le lancement d'une augmentation de capital de huit millions d'euros devant rester ouverte jusqu'au 15 juin. L'opération - assortie d'un maintien du droit préférentiel de souscription - pourrait être portée à 9,3 millions d'euros en cas d'exercice intégral de la clause d'extension. Son directeur général, Miguel Sieler, explique à Cercle Finance le pourquoi de l'opération.

Cercle Finance: Quel est l'objectif de la levée de fonds?

Miguel Sieler: L'opération vise à renforcer notre structure financière et à financer les coûts des essais cliniques et précliniques, notamment ceux concernant l'IFNα kinoïde, notre produit phare actuellement en phase IIb dans le traitement du lupus.

L'objectif est également de permettre le développement et la production de lots cliniques d'IFNα kinoïde en prévision de la mise sur le marché sud-coréen de l'IFNα et d'essais de phase III, toujours dans le traitement du lupus. Il s'agit aussi d'assurer le financement de la phase IIa d'un vaccin contre la dermatomyosite - une maladie orpheline très invalidante - toujours avec le même produit.

Notez que nous avons déjà sécurisé 51% de la levée de fonds auprès de divers investisseurs institutionnels.

CF: Vous concentrez aujourd'hui vos efforts sur l'IFNα Kinoïde pour le traitement du lupus et de la dermatomyosite. Quels marchés représentent ces deux indications?

MS: Nos vaccins d'immunothérapie active sont censés proposer un traitement pour ces deux maladies, pour lesquelles il n'existe pas encore de traitement.

Rien qu'en France, on recense aujourd'hui entre 30.000 et 60.000 patients atteints de lupus, une maladie qui présente une prévalence plus importante chez les femmes que chez les hommes et qui comporte tellement de symptômes que les patients finissent par entrer dans une 'errance thérapeutique' souvent très longue. Cette errance se traduit - bien sûr - par des coûts financiers non négligeables.

Au total, ce sont plus de six millions de personnes qui souffrent de lupus et de dematomyosite dans le monde. Plus globalement, plus de 100 millions de personnes souffrent des maladies auto-immunes si nous les considérons dans leur globalité.

CF: Pouvez-vous nous donner quelques indications sur l'état d'avancement de vos produits et des partenariats en cours?

MS: Depuis un an, notre projet d'entreprise a gagné en contenu et en perspectives avec la poursuite du développement de l'IFNα Kinoïde qui se trouve aujourd'hui en phase de développement clinique.

En cas de succès de l'étude de phase IIb dans le lupus, CKD Pharmaceutical - avec lequel nous avons conclu un accord de licence - devrait être en mesure de demander aux autorités coréennes l'enregistrement du produit dès la fin 2017 pour une mise sur le marché mi-2018,. Pour mémoire, le lupus y est reconnu comme une maladie orpheline.

Nous avons par ailleurs dévoilé les premiers pas de notre projet industriel développé en partenariat avec l'américain Stellar Biologies. Notre filiale commune, Neostell, doit permettre d'assurer la production des kinoïdes ainsi que la fabrication de tous types de vaccins thérapeutiques conjugués pour des tiers. Le déclenchement des investissements de cette unité de production est prévu après l'annonce des résultats de l'étude de phase IIb avec l'IFNα-Kinoïde dans le lupus.

Parallèlement, Bpifrance s'est engagée à nos côtés et nous a fait confiance en nous accordant un financement de cinq millions d'euros pour la création de Neostell.

Si notre projet le plus avancé est l'IFNα Kinoïde dans le lupus et la dermatomyosite, notre portefeuille ne compte aujourd'hui pas moins de trois produits en phase de développement préclinique pour le traitement de la DMLA, des cancers et de l'allergie.

CF: Quels sont les étapes à venir ('milestones') à court et moyens termes?

MS: Entre le développement et la production des lots cliniques de l'IFNα-Kinoïde, notamment en vue d'une mise sur le marché coréen, le début d'essais de phase III dans le lupus et le démarrage de l'étude clinique de phase IIa en dermatomyosite, je crois qu'on peut dire que les prochaines étapes sont nombreuses.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...