Bourse > Neopost > Neopost : L'activité est repartie à la hausse au 2T
NEOPOSTNEOPOST NEO - FR0000120560NEO - FR0000120560
30.150 € -2.24 % Temps réel Euronext Paris
30.700 €Ouverture : -1.79 %Perf Ouverture : 30.940 €+ Haut : 30.100 €+ Bas :
30.840 €Clôture veille : 160 731Volume : +0.47 %Capi échangé : 1 042 M€Capi. :

Neopost : L'activité est repartie à la hausse au 2T

tradingsat

(CercleFinance.com) - Neopost a enregistré un chiffre d'affaires de 273,3 millions d'euros au titre du deuxième trimestre de son exercice, en hausse de 1,4% et de 3,2% à taux de change constant. Sur les six derniers mois, le groupe a généré 530,7 millions d'euros de ventes, en recul de 0,6% sur un an, mais en progression de 1,7% hors effets de change.

Au terme des trois derniers mois, le tassement de 2,3% des ventes dans la division 'Mail Solutions' (-0,9% hors effets de change) à 219,5 millions d'euros a été plus que compensé par le bond de 20,2% (+23,5% hors effets de change) enregistré dans le segment 'Communication & Shipping Solutions' à 53,8 millions.

Le groupe a enregistré une amélioration de l'évolution des ventes d'équipements dans le pôle 'Mail Solutions', notamment en Amérique du Nord, et la croissance dans l'activité 'Communication & Shipping Solutions' s'explique notamment par les acquisitions de DMTI en 2013 et de ProShip (SPSI) et DCS cette année.

'Retraité des effets périmètres liés à ces acquisitions, le chiffre d'affaires des activités Communication & Shipping Solutions affiche une croissance organique de 10,6% en dépit d'une base de comparaison défavorable liée au déploiement l'an dernier des consignes postales pour le compte d'Australia Post', a souligné Neopost.

Suite à un deuxième trimestre 2014 en ligne avec ses attentes, le groupe a confirmé s'attendre à une croissance organique de son chiffre d'affaires en 2014 comprise entre 1% et 3%. En matière de profitabilité, il ambitionne toujours une marge opérationnelle courante hors charges liées aux acquisitions comprise entre 22,5 et 23,5% de son chiffre d'affaires, ce malgré les effets dilutifs des récentes acquisitions de DCS et de ProShip (SPSI).

'Nous tablons notamment sur les synergies commerciales issues des acquisitions, le déploiement du contrat de solutions de traçabilité pour la Direction Générale des Armées et le démarrage du réseau de consignes postales Packcity en France', a détaillé Denis Thiery, PDG de Neopost.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...