Bourse > Munchener ruckvers > Munchener ruckvers : Des trimestriels plombés par les inondations
MUNCHENER RUCKVERSMUNCHENER RUCKVERS MEURV - DE0008430026MEURV - DE0008430026
180.800 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
180.800 €Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Munchener ruckvers : Des trimestriels plombés par les inondations

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le bénéfice net consolidé de l'assureur et réassureur allemand Munich Re a reculé de 4,5% au 1er semestre 2013 à 1.522 millions d'euros, baisse qui sur le seul 2ème trimestre atteint 33,1% à 543 millions d'euros, manquant ainsi les atteintes moyennes du marché. Sur cette dernière période, les comptes ont été grevés par des indemnisations de 230 millions d'euros liées aux inondations survenues en Allemagne et en Europe centrale. Les objectifs financiers annuels ont cependant été confirmés.

Sur le marché boursier allemand ce matin, l'action Munich Re recule de 3,3% à 147,7 euros alors que le DAX demeure stable.

Selon le directeur général Nikolaus von Bomhard, qui souligne les pertes enregistrées au 2ème trimestre, le groupe est aussi confronté à un environnement qualifié de 'difficile, étant donné la faiblesse des taux d'intérêt'. Il a cependant qualifié ces comptes de 'très satisfaisants' et réitéré les projections financières antérieures, qui comprennent notamment un résultat net proche de trois milliards d'euros.

Sur le semestre, les primes brutes émises ont augmenté de 1% à 26,1 milliards d'euros et de 1,6% au 2ème trimestre.

La baisse du résultat opérationnel, soit 14% sur le semestre à deux milliards d'euros, atteint 46,1% sur le 2ème trimestre à 594 millions.

Du côté de la branche Assurances, les primes brutes émises ont reculé de 1,9% à 8,6 milliards d'euros, en raison notamment d'une moindre perception de primes d'assurance-vie. Le résultat opérationnel a reculé de 25,4% à 410 millions.

Du côté de l'assurance-dommage, le ratio combiné, d'autant plus favorable au groupe qu'il est inférieur à 100%, est remonté de 95,2 à 96% sur le semestre, et même de 95,1 à 96,1% au second trimestre. En cause : les inondations, qui ont notamment causé des pertes chiffrées à 50 millions d'euros.

Dans la branche Réassurance, les primes brutes émises ont augmenté de 3% à 14,1 milliards d'euros, mais le résultat opérationnel a baissé de 13% environ à 1,5 milliard d'euros. En effet, le poids des sinistres a grevé les comptes de 711 millions d'euros sur le semestre et de 605 millions sur le 2ème trimestre.

Les pertes liées aux catastrophes naturelles ont atteint 338 millions d'euros sur le semestre, dont 314 millions ont été passés sur le 2ème trimestre. Les inondations d'Europe centrale ont été le poste de pertes le plus important, avec 180 millions de pertes selon les estimations actuelles, et toujours pour la branche Réassurance. Le ratio combiné de la branche est d'ailleurs grimpé de 92,4 à 95,7% sur le semestre, et de 96,9 à 99,3% sur le seul deuxième trimestre.

Du côté du portefeuille d'investissements, qui était en fin de période de 209,4 milliards d'euros (dont 189,4 milliards d'euros de produits de taux), le résultat a baissé de 12% à 3,6 milliards d'euros, ce qui représente un rendement moyen de 3,2%.

En guise de perspectives pour l'ensemble de l'année 2013, Munich Re s'attend toujours à enregistrer des primes brutes d'un volume de 50 à 52 milliards d'euros. Dans la réassurance dommages, le ratio combiné est toujours attendu aux environs de 94%, avec 95% dans l'assurance dommages. Le rendement du portefeuille d'investissement devrait toujours se situer aux environs de 3,3%.

Au final, le groupe se montre “confiant”, selon son directeur général, dans sa capacité à atteindre un résultat net consolidé proche de trois milliards d'euros pour l'ensemble de l'exercice.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...