Bourse > Mr bricolage > Mr bricolage : Le rachat de Mr Bricolage remis en question, selon Kingfisher
MR BRICOLAGEMR BRICOLAGE MRB - FR0004034320MRB - FR0004034320
12.380 € -0.32 % Temps réel Euronext Paris
12.420 €Ouverture : -0.32 %Perf Ouverture : 12.420 €+ Haut : 12.380 €+ Bas :
12.420 €Clôture veille : 312Volume : +0.00 %Capi échangé : 129 M€Capi. :

Mr bricolage : Le rachat de Mr Bricolage remis en question, selon Kingfisher

Kingfisher évoque des doutes sur le rachat de Mr BricolageKingfisher évoque des doutes sur le rachat de Mr Bricolage

par Pascale Denis et Neil Maidment

PARIS/LONDRES (Reuters) - Le rachat de Mr Bricolage par Kingfisher pourrait être remis en question par l'opposition d'une majorité du conseil du spécialiste français du bricolage comme de son premier actionnaire, a fait savoir mardi le groupe britannique.

Mr Bricolage et Kingfisher sont entrés en négociations exclusives en avril 2014 en vue de la cession à Kingfisher des titres des deux grands actionnaires de Mr Bricolage, l'ANPF (Association nationale des promoteurs du faites-le-vous-même, 41,9% du capital) et la famille Tabur (26,3%) au prix au 15 euros par action.

"La majorité du conseil de Mr Bricolage et l'ANPF ont des réserves sur l'opération", a fait savoir Kingfisher dans un communiqué publié mardi matin, ajoutant attendre une clarification de leurs positions.

La famille Tabur a quant à elle confirmé son engagement initial en faveur de l'opération, a-t-il précisé.

Interrogé, Mr Bricolage qui a demandé la suspension de son titre en Bourse lundi, s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat.

"Les implications pour l'opération sont pour l'instant incertaines et Kingfisher informera les investisseurs en temps voulu", a ajouté le groupe britannique.

L'opération valorise Mr Bricolage à 275 millions d'euros, dont 118,3 millions de dette.

Ce rachat, qui ferait du britannique déjà propriétaire de Castorama et Brico Dépôt le numéro un du marché français, a été soumis en janvier à l'approbation de l'Autorité de la concurrence qui n'a, à ce jour, pas rendu son avis.

Kingfisher, propriétaire de B&Q au Royaume-Uni, est le numéro un européen du bricolage et de l'aménagement intérieur.

A Londres, le titre Kingfisher cède 1,1% en matinée, alors que l'indice FTSE 100 prend 0,37%.

A Paris, Mr Bricolage a été suspendu sur un dernier cours de 14,50 euros.

Avec une part de marché de 12%, Mr Bricolage occupe aujourd'hui la troisième place d'un marché évalué à 20 milliards d'euros, derrière Adeo (35%), propriété de la famille Mulliez (Leroy Merlin, Bricoman) et Kingfisher (34%).

(Edité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...