Bourse > Michelin > Michelin : UBS n'est plus acheteur, préfère Pirelli
MICHELINMICHELIN ML - FR0000121261ML - FR0000121261
101.000 € +0.20 % Temps réel Euronext Paris
100.150 €Ouverture : +0.85 %Perf Ouverture : 101.550 €+ Haut : 99.610 €+ Bas :
100.800 €Clôture veille : 424 448Volume : +0.23 %Capi échangé : 18 489 M€Capi. :

Michelin : UBS n'est plus acheteur, préfère Pirelli

tradingsat

(CercleFinance.com) - UBS a rétrogradé son conseil sur le titre du pneumaticien Michelin ce matin d''achat' à 'neutre'. Après que le titre ait pris plus de 40% en un an, son potentiel leur semble limité, et les perspectives ne sont pas des plus engageantes. D'autant qu'en termes d'anticipations pour 2013, d'autres titres comme celui de l'italien Pirelli paraissent plus intéressants. L'objectif de cours est ajusté de 70 à 72 euros.

En Bourse de Paris, l'action Michelin recule de 0,5% à 71,8 euros alors que l'indice CAC 40 prend 0,5%.

Certes, 'le cours du titre commence à tenir compte des résultats des réformes structurelles' engagées par le groupe, indique UBS, notamment la montée en gamme. De plus, les fondamentaux des entreprises des pneumatiques sont relativement meilleurs que ceux des équipementiers automobiles européens : 'nous restons confiants dans le fait que la demande de pneus sera mieux orientée que les ventes de voitures'.

Mais ces derniers ont dernièrement profité des “primes à la casse” en Europe et de la montée en puissance de la demande émergente, mais cette tendance devrait décélérer, selon UBS.

Dans le cas de Michelin, la croissance des bénéfices attendue par le consensus en 2013 est de l'ordre de 5%, contre 18% environ pour l'italien Pirelli. En outre, la visibilité sur les volumes vendus par le groupe français reste basse : le marché attend une hausse de 5% cette année, indique UBS, qui n'est pas convaincu. Attention aussi aux conséquences de la décrue des cours des matières premières, ce qui pourrait mener à des baisses de prix.

Après 6,69 euros en 2011, UBS s'attend à un bénéfice par action Michelin de 8,02 euros en 2012 (et un dividende relevé de 2,1 à 2,4 euros), puis 9,05 euros en 2013.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...