Bourse > Michelin > Michelin : Restructuration de plusieurs sites clermontois
MICHELINMICHELIN ML - FR0000121261ML - FR0000121261
101.000 € +0.20 % Temps réel Euronext Paris
100.150 €Ouverture : +0.85 %Perf Ouverture : 101.550 €+ Haut : 99.610 €+ Bas :
100.800 €Clôture veille : 424 448Volume : +0.23 %Capi échangé : 18 489 M€Capi. :

Michelin : Restructuration de plusieurs sites clermontois

tradingsat

(CercleFinance.com) - Confirmant des rumeurs de presse remontant au mois dernier, Michelin détaille ce matin les restructurations qui vont toucher plusieurs de ses sites industriels à Clermont-Ferrand, son siège historique. Les suppressions de postes envisagées devraient intervenir “sans départ contraint”. Le pneumaticien français inscrit ces mesures dans le cadre de sa “stratégie de compétitivité” et en vue de répondre aux “mutations industrielles.” Elles occasionneront une provision de 55 millions d'euros qui sera passée sur les comptes semestriels.

L'une des décisions phare annoncée ce matin est, à horizon 2017, la fermeture de l'atelier de rechapage Poids lourd du site de La Combaude, situé au nord-est de la ville. Les 330 employés se verront proposer un reclassement interne à proximité et Michelin entend que la fermeture du site intervienne “sans départ contraint.”

“La crise du rechapage a conduit à une situation de surcapacités structurelles de production de pneus rechapés en Europe et contraint Michelin à rationaliser son dispositif industriel en concentrant ses activités de rechapage dans un nombre plus limité de sites. Pour rappel, le marché européen du rechapage a connu une baisse de 25 % en volume entre 2007 et 2015”, argumente la direction.

Deuxième axe : la réorganisation de la division Ingénierie d'ici fin 2018, forte de 2.400 salariés dans le monde dont 970 à Clermont-Ferrand. Dans ce cadre et d'ici fin 2018, 164 postes basés à Clermont seront supprimés, là encore “sans départ précontraint”.

Basée sur le site des Carmes, à Clermont-Ferrand, une nouvelle unité baptisée Manufacturing Engineering (ME) sera créée. “Cette nouvelle organisation vise à améliorer le développement et le déploiement des procédés industriels du groupe”, indique Michelin.

Troisième axe : “les autres services 'Support' du groupe Michelin à Clermont-Ferrand verront leur organisation s'adapter progressivement dans le temps”, indique la direction.

Quatrième et dernier axe : le groupe annonce “90 millions d'euros de nouveaux investissements d'ici 2020 à Clermont-Ferrand pour accélérer la transformation des sites clermontois (Cataroux, La Combaude et Les Gravanches) en pôles industriels et technologiques d'excellence”. L'idée est de concentrer la présence locale de Michelin sur “des activités à fort contenu technologique et à forte valeur ajoutée, en exploitant notamment les synergies avec son centre mondial de recherche et développement de Ladoux.”

Le plan de sauvegarde de l'emploi sera présenté au comité central d'entreprise et au comité d'établissement de Clermont le 16 mars prochain.

Enfin, pour toutes ces raisons, Michelin imputera une charge de provision pour restructuration de l'ordre de 55 millions d'euros sur ses comptes semestriels.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...