Bourse > Michelin > Michelin : Michelin relève l'objectif de ventes 2011 malgré le japon
MICHELINMICHELIN ML - FR0000121261ML - FR0000121261
101.000 € +0.20 % Temps réel Euronext Paris
100.150 €Ouverture : +0.85 %Perf Ouverture : 101.550 €+ Haut : 99.610 €+ Bas :
100.800 €Clôture veille : 424 448Volume : +0.23 %Capi échangé : 18 489 M€Capi. :

Michelin : Michelin relève l'objectif de ventes 2011 malgré le japon

tradingsat

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Michelin a relevé vendredi son objectif de croissance des ventes en volume sur l'ensemble de l'année en prévision d'un retour du marché à ses rythmes d'avant la crise et malgré l'effet négatif du Japon au deuxième trimestre.

Le leader mondial du pneumatique avec le japonais Bridgestone table désormais sur une augmentation de ses volumes de l'ordre de 8%, alors qu'il visait jusqu'à présent une croissance d'au moins 6,5%.

"L'environnement au second semestre devrait être marqué par la poursuite de la croissance des marchés à un rythme plus proche des tendances long terme", a expliqué le groupe de Clermont-Ferrand dans un communiqué.

L'action Michelin perdait 3,14% à 59,30 euros vers 12h00.

"Le résultat opérationnel de Michelin est légèrement inférieur à ce que l'on attendait, une réaction négative en Bourse est donc prévisible", commente JP Morgan dans une note. "Mais ils ont aussi confirmé leurs objectifs annuels, à terme, cela devrait rassurer les investisseurs."

Le relèvement des prévisions du concurrent allemand Continental est salué quant à lui par une hausse de 2,35% du titre à la Bourse de Francfort.

PAS DE RÉVISION DU SURCOUT DES MATIÈRES PREMIÈRES

Michelin a maintenu son estimation du surcoût des matières premières en année pleine - relevé au premier trimestre de 300 millions d'euros à 1,8 milliard, l'appréciation des prix du pétrole venant s'ajouter aux cours élevés du caoutchouc naturel - ainsi que sa prévision d'une croissance de son résultat opérationnel sur l'ensemble de l'exercice.

"Nous ne prévoyons pas aujourd'hui, par rapport aux cours actuels, de modification du niveau du coût des matières premières, donc une certaine stabilité (...) est aujourd'hui la perspective la plus raisonnable", a déclaré Jean-Dominique Senard, gérant du groupe, au cours d'une présentation avec les analystes

Le groupe a précisé à cette occasion que le free cash flow temporairement négatif attendu en 2011 avec les matières premières serait de l'ordre de 150-200 millions d'euros.

Il a également expliqué que ses hausses de tarifs entrées en vigueur ou annoncées lui permettraient désormais de compenser près de 100% du surcoût annuel, contre près de 80% annoncé à la fin du premier trimestre.

Au premier semestre, les ventes nettes de Michelin ont grimpé de 21% à 10,1 milliards d'euros, son résultat opérationnel a progressé de 18,1% à 971 millions d'euros et son résultat net grimpé de 32,6% à 667 millions d'euros.

Sur six mois, les volumes du groupe ont progressé de 12,6% après +16,5% sur le seul premier trimestre.

Le séisme meurtrier qui a frappé le Japon en mars a fortement perturbé la filière automobile japonaise et eu, par ricochet, des répercussions sur l'ensemble du secteur en Asie et dans le monde.

La hausse de 2% des volumes sur le marché mondial de la première monte en tourisme-camionnette au premier semestre mentionnée par Michelin dissimule ainsi une disparité entre le premier trimestre (+5%) et le deuxième (-1%). En revanche, la catastrophe qui a frappé le Japon a également entraîné après coup une forte hausse de 15% du marché japonais du remplacement, tiré par la reconstitution des stocks disparus lors du tsunami.

Michelin a également dit s'attendre en 2011 à un impact négatif de l'ordre de 150 millions d'euros sur l'année de l'appréciation de l'euro à son cours actuel face au dollar.

"Notez l'effet parité qui lui commence à peser et qui devrait être ou pourrait être de l'ordre de 150 millions d'euros sur l'ensemble de l'année", a souligné Jean-Dominique Senard. "Il faut l'avoir en tête car c'est un phénomène que nous n'avons pas subi l'année dernière."

Avec Helen Massy-Beresford, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...