Bourse > Michelin > Michelin : Les Bourses européennes terminent en hausse modérée
MICHELINMICHELIN ML - FR0000121261ML - FR0000121261
104.850 € +0.05 % Temps réel Euronext Paris
105.200 €Ouverture : -0.33 %Perf Ouverture : 106.300 €+ Haut : 104.650 €+ Bas :
104.800 €Clôture veille : 816 992Volume : +0.45 %Capi échangé : 19 193 M€Capi. :

Michelin : Les Bourses européennes terminent en hausse modérée

Les Bourses européennes terminent en hausse modéréeLes Bourses européennes terminent en hausse modérée

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse modérée mercredi, à la faveur notamment de la bonne tenue des compartiments automobile et pétrolier et peut-être portées par l'espoir d'un coup de pouce de la Banque centrale européenne (BCE) à l'activité de la zone euro à l'issue de sa réunion de politique monétaire de jeudi.

En revanche, Wall Street, qui évolue non loin de ses niveaux records, était orientée en légère baisse au moment de la clôture de l'Europe, les investisseurs attendant de nouveaux indices sur le calendrier de la hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis. Ils espèrent en trouver dans le "Livre beige" de la Réserve fédérale, qui sera publié à 18h00 GMT.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,61% (+27,70 points) à 4.557,66 points. Le Footsie britannique a avancé de 0,30% et le Dax allemand de 0,62%. L'indice EuroStoxx 50 a pris 0,70% et le FTSEurofirst 300 0,27%. L'indice Stoxx 600 a progressé de 0,29% à 350,46 points, revenant ainsi vers son pic de huit mois atteint lundi.

"Avec une hausse des taux (aux Etats-Unis) apparaissant moins probable en septembre, la BCE pourrait être sous une plus grande pression pour décider cette semaine de nouvelles mesures", a déclaré Benjamin Schroeder, chargé de la stratégie chez ING.

Selon une enquête publiée vendredi par Reuters, la BCE maintiendra sa politique monétaire inchangée jeudi à l'issue de la réunion de son conseil des gouverneurs mais elle pourrait répondre aux pressions grandissantes en faveur d'un nouvel assouplissement en annonçant une extension de ses achats d'actifs d'ici la fin de l'année.

Aux Etats-Unis, après une série de données macro-économiques inférieures aux attentes, les chances de voir la Fed relever ses taux à l'issue de sa réunion des 20 et 21 septembre sont désormais estimées à moins d'une sur cinq, selon le FedWatch du CME Group.

L'indice regroupant les valeurs automobiles européennes a gagné 1,22%, affichant la plus forte hausse sectorielle du jour, porté, entre autres, par la progression de 2,43% du titre Michelin à la suite d'une note positive de Morgan Stanley.

Le secteur pétrolier a pour sa part progressé de 0,98%, deuxième meilleure performance, dans le sillage des cours du brut qui gagnaient autour de 1,5% au moment de la clôture, aidés par le relèvement de la prévision de demande mondiale de pétrole de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Les gains du brut interviennent malgré une légère remontée de dollar, qui reprend 0,2% face à un panier de devises internationales après avoir chuté de plus de 1% la veille dans la foulée de la publication d'un indice ISM des services tombé à un creux de plus de six ans.

Sur le marché obligataire, les rendement des titres souverains émis par les pays de la zone euro sont en léger repli, autre signe de possibles annonces de la BCE attendues jeudi par les investisseurs.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...