Bourse > Michelin > Michelin : Les Bourses européennes clôturent en net recul
MICHELINMICHELIN ML - FR0000121261ML - FR0000121261
101.000 € +0.20 % Temps réel Euronext Paris
100.150 €Ouverture : +0.85 %Perf Ouverture : 101.550 €+ Haut : 99.610 €+ Bas :
100.800 €Clôture veille : 424 448Volume : +0.23 %Capi échangé : 18 489 M€Capi. :

Michelin : Les Bourses européennes clôturent en net recul

tradingsat

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé en net recul vendredi, une série d'indicateurs économiques américains inférieurs aux attentes ayant pesé sur la tendance, déjà pénalisée par la forte hausse de l'euro face au dollar.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 2,82% (-128,40 points) à 4.428,96 points. Le Footsie britannique a perdu 1,27% et le Dax allemand 2,73%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 reculait de 3,11% et le FTSEurofirst 300 de 2,07%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street amplifiait son recul, l'indice Dow Jones cédant 0,9% et le Nasdaq 1,22%.

Le moral des ménages américains s'est dégradé en avril pour tomber à 89,0, son plus bas niveau depuis septembre dernier, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de l'université du Michigan.

L'indice des directeurs d'achat de la région de Chicago est lui aussi ressorti en baisse et inférieur aux attentes, à 50,4 pour avril après 53,6 en mars. Quant à l'indice d'inflation "core PCE", le plus suivi par la Réserve fédérale américaine, il a n'a augmenté que de 0,1% en mars après +0,2% en février.

Ces chiffres, qui confortent le scénario d'une prolongation du statu quo de la Réserve fédérale américaine en matière de taux d'intérêt, a profité à ,l'euro, en hausse de près de 0,8% face au dollar à plus de 1,1450.

L'appréciation de la monnaie unique a nui entre autres aux valeurs automobiles, dont l'indice Stoxx européen accuse en clôture un repli de 3,38%, la plus mauvaise performance sectoriel du Vieux Continent. Michelin a perdu 4,63%, Renault 4,51% et Peugeot 3%.

Mais la plus forte baisse du CAC revient à Sanofi, qui a cédé 5,36% après ses résultats et rejet par l'américain Medivation de son offre d'achat hostile.

Le secteur du transport et du tourisme a abandonné 2,61% après l'annonce par IAG (-4,72%), la maison mère de British Airways et Iberia, d'un coup de frein à l'augmentation de ses capacités au cours des prochains mois.

Le secteur bancaire a lui aussi souffert, cédant 2,99%, pénalisé entre autres par les banques italiennes après la déception qu'a provoquée la présentation à la communauté financière et à la presse du fonds Atlas censé reprendre une partie des créances douteuses du secteur.

Aucune des valeurs de l'EuroStoxx 50 ou du CAC n'a fini dans le rouge, la moins mauvaise performance de l'indice parisien revenant à Engie qui a limité son repli à 0,1% après ses trimestriels, accompagnés d'un point sur l'avancement des cessions.

Sur la semaine, le CAC 40 a abandonné 3,08% et le FTSEurofirst 1,98%. Le mois d'avril se solde néanmoins par une hausse de 1% pour le marché parisien et de 1,37% pour l'indice européen.

(Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...