Bourse > Michelin > Michelin : Crédit suisse vise toujours 70 euros
MICHELINMICHELIN ML - FR0000121261ML - FR0000121261
101.000 € +0.20 % Temps réel Euronext Paris
100.150 €Ouverture : +0.85 %Perf Ouverture : 101.550 €+ Haut : 99.610 €+ Bas :
100.800 €Clôture veille : 424 448Volume : +0.23 %Capi échangé : 18 489 M€Capi. :

Michelin : Crédit suisse vise toujours 70 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Crédit Suisse a publié ce matin une étude sur les valeurs européennes du secteur automobile. Il en ressort que selon les analystes, deux titres sont mieux placés que les autres pour faire face à la difficile conjoncture actuelle : Volkswagen en Allemagne, et Michelin en France. Ils conseillent l'action Michelin à 'surperformance', avec un objectif de cours de 70 euros. En Bourse de Paris ce matin, l'action Michelin recule de 1,7% environ à 41,2 euros.

Certes, il est 'difficile d'identifier de la valeur dans ce secteur. Les deux endroits les plus probables sont Michelin et Volkswagen', indique la note de recherche.

Utilisant les dix principes d'investissement développés par l'américain Benjamin Graham, les analystes ont passé en revue les titres d'un secteur dont les valeurs ont en moyenne chuté de 30% depuis le début de l'année.

Ces critères comprennent un PER actuel inférieur à 40% du PER en haut de cycle sur les cinq dernières années, un rendement dividendaire au moins égal à 66% du rendement procuré par une obligation notée 'AAA', une dette nette inférieure à 66% de la valeur d'actif tangible, ou encore une croissance annualisée moyenne des bénéfices de 7% ces dix dernières années. Et pas plus de deux déclins des bénéfices, sur dix ans toujours, supérieurs à 5%.

Certes, 'le secteur automobile n'est pas le terrain le plus fertile pour les investisseurs 'value''. Les analystes estiment qu'il convient de chercher, dans le secteur, plutôt une croissance des bénéfices qu'une valorisation faible.

La note relève que le PER de Michelin ressort à 6,1 en 2010 et à 5,8 en 2012. Le rendement procuré par son dividende est de 4,9%. Enfin, avec un ratio de dette brute / valeur d'actif de 46%, le pneumaticien français est l'une des valeurs les moins endettées du secteur.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...