Bourse > Metropole tv > Metropole tv : Le titre recule de 1,6% malgré une bonne publication
METROPOLE TVMETROPOLE TV MMT - FR0000053225MMT - FR0000053225
16.715 € +2.64 % Temps réel Euronext Paris
16.275 €Ouverture : +2.70 %Perf Ouverture : 16.760 €+ Haut : 16.265 €+ Bas :
16.285 €Clôture veille : 176 109Volume : +0.14 %Capi échangé : 2 113 M€Capi. :

Metropole tv : Le titre recule de 1,6% malgré une bonne publication

METROPOLE TVMETROPOLE TV

(Tradingsat.com) - Quelle mouche a donc piqué les actionnaires de M6 ? Malgré l'annonce de résultats du deuxième trimestre supérieurs aux attentes, le groupe audiovisuel n'a visiblement pas fait l'unanimité sur les marchés financiers. Le titre a clôturé mercredi soir en repli de 1,6% vers les 14 euros, après avoir touché un pic à 14,4 euros la veille, un plus haut depuis fin mars 2012 en Bourse.

M6 a pourtant fait l'objet de nombreux commentaires positifs d'analystes, à l'image d'Oddo qui relève de 12 à 14 euros son objectif de cours avec une opinion "Neutre" inchangée. Le bureau d'études évoque pour sa part des comptes "finalement très solides", soulignant la bonne résistance du CA de la chaîne M6 (-0,6% sur le T2) "qui marque une inflexion intéressante par rapport à la baisse de 4,1% observée au T1 2013".

D'autres courtiers ont également récompensé les chiffres de l'entreprise. Par exemple, Nomura a porté son cours cible de 13 à 14 euros tout en restant "Neutre" sur le dossier. Bien que toujours à "Alléger", la banque Natixis a remonté sa valorisation de 12 à 13,2 euros.

M6 a rapporté hier soir un chiffre d'affaires de 349,4 millions d'euros (-1,8% par rapport au T2 2012) et un résultat opérationnel courant (Ebita) de 67 millions d'euros, supérieurs aux attentes de Nomura. Sur le semestre, le CA et l'Ebit ressortent à 698,2 M€ (-1,8%) et 126,9 M€ (+1,3%).

Au cours du premier semestre 2013, les recettes publicitaires de la chaîne M6 enregistrent une baisse de -2,3%, dans un marché publicitaire de la télévision qui a poursuivi son recul et qui se caractérise par une visibilité limitée et des effets prix défavorables.

"Compte tenu de la situation générale de l’économie française, le Groupe s’attend à la poursuite du recul du marché publicitaire de la Télévision, sans qu’il soit possible à ce jour d’en prévoir le montant, et qui devrait affecter le chiffre d’affaires consolidé du Groupe", a déclaré le management.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...