Bourse > Methanor > Methanor : "un placement vert, décorrelé de la conjoncture boursière"
METHANORMETHANOR ALMET - FR0011217710ALMET - FR0011217710
5.300 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
5.200 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 6 M€Capi. :

Methanor : "un placement vert, décorrelé de la conjoncture boursière"

(Tradingsat.com) - Méthanor, un expert du financement d'unités de méthanisation agricole, entre en Bourse le 12 juillet prochain sur Alternext. François Gerber, président de la société de gestion Vatel Capital et cogérant de Méthanor, espère lever un peu plus de 3 millions d'euros avec l'objectif de financer 30 unités en deux ans. Ce spécialiste des énergies renouvelables nous dévoile la recette d'un "vrai" placement financier vert…

Tradingsat.com : Comment est née la société Méthanor ?

François Gerber : La genèse de Méthanor vient de notre expérience dans le financement des énergies renouvelables. Nous travaillons avec des acteurs industriels du développement des énergies renouvelables (Fertigaz, Agripower, Akuo, Genev, …) qui nous ont accompagné dans le financement d'une dizaine de projets de toutes tailles représentant 36 mégawatts installés et raccordés, pour un total de 160 millions d'investissements.

Tradingsat.com : Qu'est-ce que la méthanisation agricole ?

François Gerber : La méthanisation agricole est un concept très simple qui existe depuis des dizaines d'années dans les pays en voie de développement comme l'Inde et la Chine. On mélange des déjections animales avec de la paille, ce qui, en l'absence d'air, va produire du biogaz et un digestat. Le biogaz ainsi obtenu est valorisé en électricité et en chaleur alors que le digestat est utilisé comme fertilisant naturel par l'agriculteur lui-même. L'électricité produite est ensuite revendue à EDF dans le cadre des objectifs imposés par le Grenelle de l'environnement et bénéficie de tarifs de rachat garantis pendant 15 ans. Les exploitants agricoles partenaires pourront également utiliser gratuitement la chaleur produite et le fertilisant dans leurs exploitations, en plus des dividendes générés par l'activité. Méthanor se positionne en tant que co-financeur, au côté des exploitants agricoles, et envisage de financer une trentaine d'unités de méthanisation en deux ans pour devenir rapidement un acteur clé de la méthanisation agricole en France.

Tradingsat.com : Quel est votre modèle économique ?

François Gerber : Notre business model s'est inspiré de l'étranger où il y avait un peu d'avance dans le domaine de la méthanisation agricole, notamment en Allemagne. Le pays compte moins d'agriculteurs qu'en France mais bien plus d'unités de méthanisation agricole, 7 000 au total, représentant 46 000 emplois et 5 millions de foyers dont l'électricité provient de la méthanisation. Il y a donc un vrai marché depuis une dizaine d'années. Cela fonctionne bien et c'est rentable.

Tradingsat.com : Ce marché est donc récent en France…

François Gerber : Le marché de la méthanisation agricole s'est en effet libéré en 2011 par la combinaison de la simplification administrative des unités de méthanisation et de la fin de la ruée vers l'or sur le photovoltaïque.

Tradingsat.com : Quels sont les enjeux majeurs de la méthanisation agricole ?

François Gerber : En France où les agriculteurs font face à de nombreux déchets à traiter, notamment en Bretagne, la méthanisation agricole offre une réponse aux problématiques de pollution des sols. Elle répond dans un second temps à un enjeu de production de gaz à effet de serre, très polluant, et, en troisième lieu, aux objectifs ambitieux de production d'énergie renouvelable que s'est fixée la France. Enfin, la méthanisation est une manière pour l'agriculteur de faire des économies à la fois sur ses engrais et sur l'énergie qu'il utilise dans son exploitation agricole.

Tradingsat.com : Au-delà des arguments économiques et écologiques qui ne sont pas négligeables, quel est l'intérêt de ce projet pour l'agriculteur, d'un point de vue financier ?

François Gerber : L'agriculteur est, au même titre que nous, un investisseur à part entière et touche les dividendes de la société qui exploite et vend l'électricité à EDF.

Tradingsat.com : Et pour les actionnaires ?

François Gerber : Nous commencerons à distribuer des dividendes à nos actionnaires à partir de 2014. Le chiffre d'affaires de Méthanor c'est en fait les dividendes des sociétés de méthanisation agricole financées, qui sont rentables dès la première année d'exploitation. Sur la quarantaine d'unités en cours d'études, un certain nombre seront reliées au réseau dès 2012 et vont commencer à produire dès cette année.

Tradingsat.com : Comment financez-vous ces unités de méthanisation agricole ?

François Gerber : Pour faire simple, sur une exploitation de 200 bovins, l'investissement total s'élève à 1,5 million d'euros que Méthanor finance à hauteur de 80% par de la dette bancaire sur 12 à 15 ans, le solde étant financé par les agriculteurs et par nous-mêmes. A l'issue de la 1ère année complète d'exploitation, cette société de méthanisation va dégager un peu plus de 300 000 euros de chiffre d'affaires et 25% de résultat net, qui augmente avec le temps. Et chaque année, la société va verser un dividende à Méthanor et aux exploitants agricoles.

Tradingsat.com : Vous arrivez en Bourse à une période particulièrement difficile. Ne craignez-vous pas la défiance des investisseurs vis-à-vis des nouvelles IPO ?

François Gerber : Méthanor est un placement vert, décorrelé de la conjoncture boursière. Par ailleurs, l'opération se fait à un prix très proche du cash par action de la société (8,02 euros), contre une fourchette de prix d'introduction de 9-10 euros par action. Nous sommes en outre structurés d'une manière très légère en termes de coûts, donc le marché devrait prendre en compte ces paramètres malgré le contexte. Si risque il y a, c'est la vitesse à laquelle nous allons financer la totalité des unités de méthanisation agricole prévues dans le business plan. Notre objectif est d'en financer 30 en deux ans.

Propos recueillis par Julien Mouret

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...