Bourse > Metabolic explorer > Metabolic explorer : "nous avançons vers la commercialisation"
METABOLIC EXPLORERMETABOLIC EXPLORER METEX - FR0004177046METEX - FR0004177046
2.400 € -1.23 % Temps réel Euronext Paris
2.430 €Ouverture : -1.23 %Perf Ouverture : 2.460 €+ Haut : 2.400 €+ Bas :
2.430 €Clôture veille : 127 353Volume : +0.55 %Capi échangé : 56 M€Capi. :

Metabolic explorer : "nous avançons vers la commercialisation"

(Tradingsat.com) - Fidèle à sa feuille de route, METabolic EXplorer, avance vers sa transformation en société biochimique intégrée. Antoine Darbois, le Directeur Général Délégué du groupe, souligne la pleine focalisation de l'entreprise sur la construction de son usine de PDO en Malaisie dont la finalisation, prévue fin 2012, marquera le passage à la production à grande échelle.

Tradingsat.com : Les équipes de METabolic EXplorer s'étoffent en Malaisie.

Antoine Darbois : Les rôles sont répartis entre ce qui sera géré depuis notre unité de production en Malaisie et ce qui sera piloté depuis la France. Nous commençons à constituer l'équipe opérationnelle de la future usine ; les travaux de construction débutent le mois prochain. Nous pouvons d'ores et déjà faire état d'état d'avancées significatives sur le plan commercial, et en ce qui concerne l'approvisionnement en matière première. Sur le premier point, des contacts ont été noués depuis plus d'un an avec des prospects asiatiques, ce qui nous rend très confiant dans notre capacité à vendre le tonnage de notre unité malaisienne. Sur le deuxième point, le fait que la Malaisie soit le deuxième producteur mondial de glycérine brute issue d'huile de palme, facilite grandement les choses.

Tradingsat.com : Vous avez déposé une marque pour votre PDO, le Texerol.

Antoine Darbois : Nous avançons vers la commercialisation. Le dépôt d'une marque est l'une des étapes nécessaires vers cet objectif. La marque est d'autant plus importante qu'elle identifie notre produit et le différencie de la concurrence. Le PDO est une commodité chimique principalement utilisé pour la fabrication de textiles. D'origine biologique, le PDO de METabolic EXplorer a déjà été validé par de nombreux acteurs de cette industrie.

Tradingsat.com : Comment appréhendez-vous la concurrence sur ce marché du PDO ?

Antoine Darbois : Deux producteurs se sont longtemps partagés le marché mondial du PDO : d'abord Shell, avec un produit fabriqué par voie pétrochimique, et Dupont, qui a mis au point un procédé biologique de fabrication. Confronté à la non compétitivité de son produit, Shell a cessé sa production en 2009… Le bien fondé de notre stratégie de développement dans le PDO biologique n'est donc pas à démontrer. En Malaisie, nous serons le premier entrant local sur le marché du PDO avec l'Asie comme débouché. Nous aurons un double avantage : celui de l'accès à la matière première, et de la proximité des clients.

Tradingsat.com : Percevez-vous la détérioration de l'environnement économique ?

Antoine Darbois : Son impact sur l'industrie chimique n'est pas encore mesurable aujourd'hui. En ce qui nous concerne, notre prospection commerciale n'est pas affectée, l'intérêt pour notre produit ne se dément pas. Le développement de l'usine en Malaisie suit son cours sans retard lié à la conjoncture. Et a priori, il n'y a pas non plus d'impact sur les discussions que nous menons toujours en vue de coentreprises pour la fabrication de PDO.

Tradingsat.com : Que va-t-il se passer maintenant pour le MPG, un autre de vos produits phare, qui vient d'entrer en pilotage industriel ?

Antoine Darbois : On peut faire le parallèle avec ce qui s'est passé avec le PDO. Nous allons mettre au point les paramètres clés des procédés de fabrication du produit. Ce qui implique la rédaction de ce que l'on appelle les process books, c'est-à-dire les « recettes de cuisine » pour les deux étapes clés du procédé : la fermentation et la purification. Au terme de quoi nous produirons des quantités significative de MPG pour le mettre à la disposition de clients potentiels en vue de sa validation dans ses applications principales : les résines de polyesters insaturées utilisées dans des articles d'ameublement, et les liquides de refroidissement.

Tradingsat.com : Avez-vous déjà choisi votre stratégie dé développement pour le MPG ?

Antoine Darbois : Nous sommes face à la même alternative : développement en propre ou partenariat de coentreprise. Nous n'excluons pas la première option, et des discussions sont en cours avec des partenaires potentiels pour des coentreprises. Mais ce sur quoi nous sommes focalisés aujourd'hui est bien le démarrage de l'usine de PDO en Malaisie…

Propos recueillis par François Berthon

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...