Bourse > Maurel et prom > Maurel et prom : Ventes en baisse, pas de dividende
MAUREL ET PROMMAUREL ET PROM MAU - FR0000051070MAU - FR0000051070
4.240 € 0.00 %
4.230 €Ouverture : +0.24 %Perf Ouverture : 4.250 €+ Haut : 4.230 €+ Bas :
4.240 €Clôture veille : 1 094 320Volume : +0.56 %Capi échangé : 828 M€Capi. :

Maurel et prom : Ventes en baisse, pas de dividende

tradingsat

(CercleFinance.com) - Maurel & Prom a enregistré en 2014 un chiffre d'affaires en baisse de 5%, à 550,2 millions d'euros. En légère hausse (+ 2%), la production d'hydrocarbures de la junior pétrolière a été perturbée en début d'année par une grève au Gabon, qui semble maintenant toucher à sa fin. Affecté par la chute des cours du brut, le groupe annonce qu'il ne manque pas de cash, mais qu'il va néanmoins réduire ses investissements. Supprimé au titre de 2013, le dividende ne sera pas rétabli au titre de 2014.

En baisse de plus de 3% à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 prend parallèlement 1%, l'action Maurel & Prom se traite toujours, vers 7,2 euros, non loin de ses plus bas niveaux depuis 2004.

Sur la période, la production dite 'à 100%' a augmenté de 2%, à 25.018 barils/jour, ce qui correspond grosso modo à 90% de la capacité de production théorique actuelle.

Mais le prix de vente moyen annuel a baissé de 9,4% à 96,7 dollars le baril, dont 71,5 dollars/baril au 4e trimestre.

Par branche, les ventes tirées de la production pétrolière ont baissé de 13% à 505 millions d'euros, en raison des conséquences négatives de l'effet prix et du nouveau contrat d'exploration et de partage de production d'Ezanga, au Gabon, que n'a pu compenser la légère hausse des extractions.

Notons que les ventes hors groupe de la filiale parapétrolière Caroil ont été consolidées en 2014 à hauteur de 45,2 millions d'euros, ce qui n'était pas le cas en 2013.

Maurel & Prom indique qu'une grève est en cours depuis le 1er décembre au Gabon. La capacité de production du groupe n'a pas été affectée mais toutefois, 'l'évacuation de l'huile via l'oléoduc appartenant à Total Gabon a été pratiquement interrompue pendant quelques jours à la suite d'une intervention technique. En conséquence, le groupe a dû réduire sa production moyenne d'environ 65% sur la première quinzaine du mois de janvier 2015”.

Et Maurel d'ajouter : “à ce jour, la production est remontée à 20.000 barils/jour et le retour à une situation normale est prévu dans les prochains jours.'

Globalement, la direction estime disposer de moyens financiers et de la trésorerie nécessaires pour faire face à la récente chute des cours du pétrole. Fin décembre 2014, Maurel & Prom disposait de 220 millions d'euros de trésorerie, et il estime que les cash-flows qu'il tire du Gabon sont 'solides.'

Reste que des économies doivent être envisagées : les investissements seront prochainement réduits, et aucun dividende ne sera versé au titre de 2014, ce qui avait déjà été le cas en 2013, annonce la direction.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...