Bourse > Maurel et prom > Maurel et prom : Société Générale sceptique sur les objectifs
MAUREL ET PROMMAUREL ET PROM MAU - FR0000051070MAU - FR0000051070
4.220 € +2.68 % Temps réel Euronext Paris
4.110 €Ouverture : +2.68 %Perf Ouverture : 4.240 €+ Haut : 4.110 €+ Bas :
4.110 €Clôture veille : 2 909 740Volume : +1.49 %Capi échangé : 824 M€Capi. :

Maurel et prom : Société Générale sceptique sur les objectifs

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les analystes de Société Générale (SG) n'ont pas été emballés par le point semestriel d'activité de la junior pétrolière Maurel & Prom. Ils se déclarent même 'sceptiques sur la capacité du groupe à tenter d'en obtenir plus avec moins au Gabon'. Si le conseil de “conserver” la valeur est toujours de mise, l'objectif de cours chute de 9,5 à 6,5 euros.

A la Bourse de Paris, l'action Maurel & Prom recule de 3,1% à 5,6 euros.

Les analystes prennent note de l'intention de la direction de porter sa production brute au Gabon de 30.000 barils/jour (b/j) en fin d'année, avant 35.000 b/j en 2016.

Mais le coeur n'y est pas : 'L'accroissement de la production dépendra de la montée en puissance du programme d'injection d'eau (de 25.000 b/j d'eau à plus de 100.000 b/j d'eau) et du raccordement de deux découvertes de 2014 situées à proximité. Bien que la croissance de la production et les plans de réduction de coûts engagés puissent inciter à l'optimisme, les investisseurs devraient selon nous faire preuve d'attentisme face aux objectifs de Maurel & Prom compte tenu des déceptions passées', sanctionne une note de recherche.

Et Société Générale de poursuivre : “les actionnaires de Maurel & Prom ont vécu une période difficile au cours des 18 derniers mois, marquée par une stabilité de la production, des révisions défavorables du contrat de partage de production au Gabon et la perte du dividende en numéraire. Il leur est maintenant demandé d'avoir confiance dans un nouveau plan de développement du management, qui, cette fois, mise davantage sur le réservoir tout en y consacrant moins d'investissements industriels. Nous sommes sceptiques et, pour cette raison, limitons à présent la production brute au Gabon à 25 000 b/j (participation de 80%)”.

Pour changer de pied, il faudra d'abord que la production du groupe se stabilise à des niveaux satisfaisants.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...