Bourse > Mauna kea tech > Mauna kea tech : "le potentiel commercial du cellvizio va se révéler"
MAUNA KEA TECHMAUNA KEA TECH MKEA - FR0010609263MKEA - FR0010609263
3.040 € -1.94 % Temps réel Euronext Paris
3.100 €Ouverture : -1.94 %Perf Ouverture : 3.150 €+ Haut : 3.040 €+ Bas :
3.100 €Clôture veille : 216 715Volume : +1.13 %Capi échangé : 58 M€Capi. :

Mauna kea tech : "le potentiel commercial du cellvizio va se révéler"

(Tradingsat.com) - Introduit début juillet sur Euronext-Paris, Mauna Kea Technologies, l'inventeur du plus petit microscope du monde, suit son plan de marche. Le groupe est à pied d'œuvre pour constituer son équipe commerciale aux Etats-Unis. Son PDG, Sacha Loiseau, est plus que jamais confiant dans le développement du marché mondial de l'endomicroscopie.

Tradingsat.com : En quoi la nomination récente de Thierry Thaure aux Etats-Unis est-elle importante ?

Sacha Loiseau : Thierry Thaure faisait déjà partie du conseil d'administration, dans une position d'observateur qui lui a permis d'évaluer le potentiel de Mauna Kea Technologies. Son expérience dans l'essor de technologies médicales innovantes est absolument hors du commun. Il a conçu la stratégie marketing de sociétés aux parcours extraordinaires. Thierry Thaure est à l'origine du plus grand succès mondial des technologies médicales : le système robotique chirurgical da Vinci de la société Intuitive Surgical qui affiche aujourd'hui un chiffre d'affaires de près de 2 milliards de dollars ! Thierry Thaure a également fait décoller les ventes des équipements de radiothérapie robotisée de la société Accuray. Nous révèlerons avec lui le potentiel commercial du Cellvizio aux Etats-Unis.

Tradingsat.com : Qu'apporte la dernière version de votre appareil, approuvée cet été par la FDA ?

Sacha Loiseau : Le Cellvizio est le plus petit microscope flexible du monde, capable de pénétrer de manière minimalement invasive dans le corps humain, un outil révolutionnaire pour observer les muqueuses in vivo et diagnostiquer des cancers de façon non invasive. Sa dernière version, le Cellvizio 100 est encore plus aboutie en ce sens que son ergonomie et son interface ont été améliorées pour s'intégrer le plus parfaitement possible dans la pratique de l'endoscopie. Le but est que la procédure médicale intégrant le Cellvizio diffère le moins possible de celles connues et maîtrisées par les professionnels de santé. C'est un atout supplémentaire dans l'accélération de la courbe d'apprentissage de l'appareil pour l'interprétation diagnostique des images du Cellvizio, et donc son développement commercial.

Tradingsat.com : Qu'est ce qui vous fait penser que le Cellvizio va véritablement « trouver ses marchés » ?

Sacha Loiseau : Notre produit ouvre une nouvelle ère de l'imagerie médicale, tant par son concept (la vision endomicroscopique), que par ses résultats : il affiche un taux de détection de plus de 95% dans le domaine des sténoses biliaires et pancréatiques, là où les technologies actuelles ne dépassent pas le taux de 50% de détection de cancers… L'intérêt pour notre solution a été soutenu par plus de 100 publications scientifiques incluant 55 articles cliniques. Nous avons le soutien des sociétés savantes, en particulier celui de l'association américaine pour la gastroentérologie, avec laquelle nous venons encore de renforcer nos liens. L'American Society for Gastrointestinal Endoscopy va ainsi proposer elle-même aux médecins et cliniciens des formations pédagogiques et informatives sur le Cellvizio. Et enfin, nous venons de recruter Thierry Thaure… et, plus généralement, nous sommes en plein recrutement aux Etats-Unis pour mettre en œuvre le déploiement commercial du Cellvizio en Amérique du Nord.

Tradingsat.com : Les résultats du premier semestre 2011, publiés fin août avaient montré un tassement du chiffre d'affaires.

Sacha Loiseau : Il faut se souvenir que notre introduction en bourse date seulement du 6 juillet, alors que le 1er semestre se termine fin juin… Si l'on analyse précisément nos chiffres de vente, même sans moyens accrus, le chiffre d'affaires « Clinique » réalisé auprès des établissements de soin, le cœur de cible de notre stratégie commerciale, et notre principal réservoir de croissance, a progressé de 11%. La déception provient du chiffre d'affaires Pré-clinique, qui chute à cause du gel du budget américain. Les clients sont les instituts de recherche qui vont utiliser nos produits sur des animaux de laboratoire. Il s'agit d'un marché intéressant pour étudier de nouvelles applications, mais incomparablement plus petit que le marché clinique.

Tradingsat.com : Un actionnaire de Mauna Kea Technologies doit-il craindre les tensions budgétaires américaines ?

Sacha Loiseau : Il faut bien comprendre que ce budget, dont dépendent les fonds de recherche du NIH (National Institute of Health), ne touche pas les établissements de soin (hôpitaux, cliniques) auxquels nous nous adressons. Un hôpital privé dispose de son propre budget de fonctionnement. Son but est d'offrir le meilleur service au plus grand nombre de patients possible. Les problèmes du budget fédéral américain n'affectent ainsi qu'une partie annexe et limitée de notre activité.

Tradingsat.com : Comment jugez-vous vos premiers mois en bourse, forcément chahutés compte tenu du contexte général ?

Sacha Loiseau : Avec le recul, il apparaît que nous avons profité d'une fenêtre favorable pour nous introduire. Nous avons pu lever un montant de 56 millions d'euros nettement supérieur aux 35 millions d'euros visés au départ. Ce qui nous place aujourd'hui dans une situation très confortable, que les variations de notre cours de bourse n'hypothèquent en rien puisqu'il n'est pas dans nos intentions de refaire appel au marché à l'avenir. Nous disposons aujourd'hui des moyens de mettre en oeuvre la stratégie que nous avons expliquée au marché. Il y a potentiellement dans le monde environ 50 000 hôpitaux et cliniques prodiguant des soins avancés aux patients, auxquels nous pouvons espérer vendre, à terme, 2 Cellvizio par établissement…

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...